La journée tire à sa fin. La 19e assemblée générale de Caritas Internationalis aussi. Ce midi, rencontre avec le pape au Vatican, Puis, il y a eu l’adoption du message final. Enfin, nous y voilà, les inévitables discours officiels.

Il y en a un qui est particulièrement attendu, un discours d’adieu celui-là. Celui de Lesley-Anne Knight, secrétaire générale sortante. Avec beaucoup de dignité, elle a rappelé le chemin parcouru depuis quatre ans. Une certitude: <nous avons pris le bon chemin et nous avons écouté la voix puissante et authentique des pauvres>. Et c’est cette voix qu’elle a tenu à faire entendre dans les grands forums internationaux auxquelle elle a participé.

Celui qui la remplacera, Michel Roy, a tenu à la remercier. Plus tôt, lorsqu’interrogé sur les valeurs qu’il défendrait, le nouveau secrétaire général a déclaré qu’il allait aussi <défendre une vision du monde inspirée par la spiritualité des pauvres. Ce qui me motive, ce qui nous motive dans Caritas, c’est la force et l’espérance que les pauvres, ceux et celles qui sont victimes de la pauvreté, des injustices et de l’oppression, ont. C’est avec eux que doit se construire un monde nouveau>.

<Je suis convaincu que nous pouvons tous ensemble faire bouger les choses au niveau de la planète, faire en sorte que le monde soit moins construit autour de la finance et plus construit autour des personnes, en particulier autour des pauvres>.

Le cardinal Maradiaga, président de Caritas Internationalis a préféré ne pas prononcer immédiatement le message d’envoi. Il le fera, dit-il, durant la messe de clôture. (FG)