Fighting returns to Nord-Kivu in Congo

By |22 May 2013|

By Guy-Marin Kamandji After about six months of a truce, fighting has resumed around the eastern Congolese city of Goma, in North Kivu. An offensive by M23 rebels started on Monday 20 May at dawn in Mutaho. Eye-witnesses, speaking  on Radio Okapi, said, “We heard heavy arms fire on the hills around our homes from about 4 in the morning. We left immediately without taking anything. It is under these conditions that we arrived at Mugunga...  we were scattered. There are people who have not found their children." Caritas says it registered 132 families in Mugunga III camp on Monday from Mutaho. “M23 troops resumed fighting in the early hours of Monday. These clashes have caused a panic among the population of several villages and many people have moved to a neighborhood in the north east of Goma,” said Caritas Goma. “Our last information is that 3000 people have arrived at the St.Francis Xavier [...]

Congo’s women dream of water

By |14 May 2013|

By Guy-Marin Kamandji, Caritas Congo Musawu walks with a firm step, carrying 20 litres of water on her head with great agility. The water must be equivalent to about half the 10 year old girl’s weight. It’s Monday morning in Bukwa Mulumba, a town in Kasai Central in the Democratic Republic of Congo. Musawu still has to make the 2.5 km trip from her home to the water point and back two more times today.   “When there is enough water at home, then my mother lets me go to school.  Tomorrow I will be able to go to school,” she says. She is not the only one making the walk on the slippery slope. Mrs Kanyeba, a young woman,  doesn’t have the 250 to 300 Congolese Francs (about 20 cents) to buy 20 litres of water in her village, so she must make the journey herself. “After four trips with 20 […]

The tragedy of everyday life in Aleppo

By |13 May 2013|

By Bishop Audo of Aleppo, Caritas Syria President For two years Syria has been pulled apart by conflict. Violence and anarchy have become widespread. We have become conditioned by tragedy.  Our minds and hearts have been constricted by fear and by caution. But I do my best to keep my heart and eyes open to what is happening.  And I’m pained by the terrible poverty I see. A few days ago, I was walking in Souleimanié, a Christian quarter in Aleppo. People were surprised to see me walking alone. Immediately they feared that I might be kidnapped. The kidnappings of two priests and two bishops have traumatized many Christians in Syria. As I walked, I saw four children in their early teens sitting around a table on the pavement playing cards. They were the children of merchants. They no longer go to school but just send their time playing cards. […]

Debout femme de Mugunga!

By |5 December 2012|

″C’est juste mon corps, devenu insensible, qui était allongé là.  Je ne pouvais plus sentir leurs mains, leurs peaux et leurs odeurs″, témoigne une jeune fille de 12 ans, violée au début de ce mois par quatre hommes armés au camp de Mugunga 3, à la périphérie ouest de Goma. Caritas Goma a enregistré, entre le 20 et le 30 novembre , dix-sept cas de viols perpétrés sur les femmes et jeunes filles déplacées du Mugunga 3. Selon les victimes, tous ces actes portent la signature de miliciens armés non-identifiés qui opèrent dans la région de Goma. “Je renouvelle mon appel au dialogue et à la réconciliation”, a déclaré le pape Benoît aujourd’hui   lors de l’audience générale, soulignant le sort tragique de milliers d’habitants de la région du Kivu “contraints d’abandonner leurs maisons” ou qui sont “privés des biens de première nécessité”, après des “mois d’affrontements armés et de violences”. […]
  • Permalink Gallery

    Syrie : une équipe pluridisciplinaire soigne des enfants infirmes

Syrie : une équipe pluridisciplinaire soigne des enfants infirmes

By |20 November 2012|

Par Secours Catholique À Damas, le centre de soins pour enfants infirmes moteurs cérébraux (IMC) reste ouvert, en dépit des évènements. Il offre à 70 enfants atteints de paralysie cérébrale une prise en charge thérapeutique favorisant leur développement. Le centre, créé par l’association Terre des hommes Syrie, veut aussi former des personnels locaux pour prendre en charge ces enfants et sensibiliser les familles aux méthodes d’accompagnement à domicile et à l’urgente intégration sociale de leurs enfants. À cet égard, il y a fort à faire dans un pays où les personnes handicapées ne disposent, de fait, que du seul soutien des ONG et des associations locales. Dans ce lieu ouvert six jours par semaine, cinq départements spécialisés (physiothérapie, ergothérapie, orthophonie, psychomotricité et informatique) sont au service des enfants infirmes. Chaque mois l’équipe thérapeutique se réunit en présence du médecin et rédige un rapport dans lequel sont notés les problèmes rencontrés, l’évolution de [...]
  • Permalink Gallery

    La crise des réfugiés syriens: La mission du cardinal Sarah au Liban

La crise des réfugiés syriens: La mission du cardinal Sarah au Liban

By |9 November 2012|

Par Caritas Lebanon “Je continue à suivre avec grande attention la situation tragique du conflit violent en Syrie, où les combats n’ont pas cessé, et chaque jour le nombre de victimes augmente, accompagné de la souffrance des civils, spécialement ceux qui ont été forcés à abandonner leurs maisons ». Par ces mots, le Saint Père pendant l’audience générale du mercredi 7 novembre 2012 a élevé encore une fois la voix pour la paix. Il a délégué Son Éminence le Cardinal Robert Sarah, Président du Conseil Pontifical Cor Unum pour présider la réunion de partage et de coordination de toutes les organisations catholiques de Charité, œuvrant en Syrie et dans les pays voisins.

Caritas links charity with evangelisation at synod

By |26 October 2012|

Caritas Internationalis secretatry general, Michel Roy, has spoken on behalf of the Caritas confederation at the Synod of Bishops in the Vatican. Acting as an "auditor" at the three-week meeting, Mr Roy gave a speech on the relationship between charity and evangelisation. Read the speech in French, Spanish and English. View photos.

Syrian child refugees face poverty in Lebanon

By |1 August 2012|

Available in French By Laura Sheahen, Caritas Communications Officer A black pupil within azure and indigo swirls, the ‘ayn’ is supposed to ward off envy and the evil eye. These round, blue glass objects are ubiquitous in the Middle East. It’s hard to imagine who would envy the three bedraggled children I’m talking to in eastern Lebanon. Or how much worse their luck could get. Every day, the kids—a boy aged 10, his seven-year-old sister, and a girl aged 9—take a paid car alone from the refugee area where they’re living to the city of Zahle. All afternoon, they roam the streets of Zahle, trying to sell as many ayn as they can. The children are Syrian refugees, part of an exodus that has poured into Lebanon and other countries since spring 2011, but especially in July 2012. Here in Lebanon, some refugee families are living with host families or […]

Un avenir libéré de la faim n’est pas une utopie

By |1 June 2012|

Par Ryan Worms « La faim dans le monde n’est pas une fatalité, c’est une tragédie qui pourrait être évitée. » Par ces mots, le cardinal Oscar Rodriguez Maradiaga, président de Caritas Internationalis, a mis de l’avant le constat qui mobilise les participants du Congrès sur la faim dans le monde et la sécurité alimentaire durable, organisé par Caritas Autriche, Caritas Internationalis et Caritas Europe et qui s’est ouvert aujourd’hui à Vienne. Trente-cinq experts de plus de 20 pays sont venus mettre en commun leur expertise sur les causes structurelles de la faim dans le monde et débattre avec 700 délégués en provenance de différentes Caritas, d’organisations de la société civile, de gouvernements et d’institutions internationales. L’objectif de Caritas est de définir les actions à mettre en œuvre pour construire un futur libéré de la faim et dans lequel le droit à l’alimentation soit pleinement respecté.
  • Permalink Gallery

    En République démocratique du Congo, l’intensification des combats dans la province du Nord-Kivu jette des milliers de familles sur les routes.

En République démocratique du Congo, l’intensification des combats dans la province du Nord-Kivu jette des milliers de familles sur les routes.

By |11 May 2012|

Fin d’après-midi pluvieuse sur Goma. Dans la cour d’une école de Mugunga (à la périphérie ouest de la ville), Delphine, une déplacée de guerre, somnole depuis quelques minutes. « Je ne suis pas vraiment habituée à ne rien faire toute la journée, déclare-t-elle. Vous savez ce que je n’aime pas dans un camp de déplacés, demande-t-elle. La vie y est exempte de toute intimité. C’est un stress de revivre les mêmes conditions sanitaires et hygiéniques déplorables comme nous les avons vécues pendant la guerre. » Originaire de Mushaki (40 km de Goma), Delphine connaît bien la condition de personne déplacée. Elle l’a vécue durant les années de guerre qui ont déchiré l’est de la RDC jusqu’en 2009. Depuis 10 jours, avec ses quatre enfants, elle doit de nouveau faire face à la précarité extrême des centres d’accueil improvisés. Comme la famille de Delphine, des milliers d’autres ont marché des dizaines de kilomètres sous […]

Safe haven for migrants on Mexico border

By |16 January 2012|

Read in French or Spanish By Ryan Worms The journey escaping from poverty in Central America in search of prosperity in the United States and Canada is a dangerous one for the migrants who try their luck. More than 20,000 migrants are held by criminal gangs each year on the route. Theft, violence and sexual assault are all common events. These mostly young people have already come along way by the time they reach San Luis de Potosi in Mexico. They arrive by freight train. Beside the track is the House of Charity, where local Caritas Potosi staff offer them safe haven. The hostel relocated last year out of the town centre so the migrants didn’t have to face the gangs operating there.
  • Caritas-Internationalis
    Permalink Gallery

    Caritas Congo rapporte des cas de violence dans le pays à la suite de la proclamation des résultats de l’élection présidentielle.

Caritas Congo rapporte des cas de violence dans le pays à la suite de la proclamation des résultats de l’élection présidentielle.

By |12 December 2011|

Suite à la proclamation de la victoire de Joseph Kabila à l’élection présidentielle, vendredi 9 décembre par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), de nombreux cas de violences ont été rapportés à Caritas Congo par les diocèses du pays. Ci-dessous, le lien vers le rapport publié sur le site de Caritas Congo. le rapport de Caritas Congo Dans le même temps, lors d’une conférence de presse organisée ce lundi 12 décembre 2011, le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, Archevêque de Kinshasa a remis en cause les résultats provisoires annoncés par la CENI. Il indique que « l’Église est moralement tenue à offrir son aide à la justice pour établir la vérité des urnes là où ont été ses observateurs ». Le Cardinal insiste sur la nécessité de résoudre les contentieux par les voies légales et d’éviter toute forme de violence. La déclaration intégrale du Cardinal

Départ de la République démocratique du Congo

By |4 December 2011|

Par Ryan Worms Alors que je pars prendre le dernier vol international au départ de Kinshasa, la ville est sous tension, la violence gronde. Que sera la ville demain ou mardi à l’annonce des résultats? Nous espérons tous que le chemin de la paix sera trouvé, mais rien n’est moins sûr. Les derniers évènements et déclarations des uns et des autres n’augurent rien de bon pour la population congolaise. Je quitte la République démocratique du Congo avec de nombreuses images dans la tête. Je me souviens des tensions de mon arrivée le samedi 26 novembre alors que l’armée et la police encerclaient l’aéroport international où était réfugié Étienne Tshisekedi, leader de l’opposition.

Mobilisation de la jeunesse congolaise.

By |29 November 2011|

Available in English Pour la double élection présidentielle et législative, la population congolaise était fortement mobilisée et déterminée à aller voter, particulièrement la jeunesse. Innocente a 20 ans, elle est étudiante. « Je suis ici pour le développement de mon pays. Je souhaite que les parents puissent envoyer leurs enfants à l’école et que les étudiants aient accès à des bourses d’études comme par le passé. » Aujourd’hui elle est venue voter et est également témoin pour un candidat à la députation à Kinshasa. » Comme elle, Mwanwa est témoin pour un parti politique. Lorsque nous l’avions rencontré dans la matinée, elle n’avait pas réussi à trouver le bureau de vote désigné pour son travail d’observation du processus électoral. « Je suis déterminée, je vais rester toute la journée s’il le faut. Participer à cette élection, c’est mon devoir et personne ne pourra m’empêcher de le faire, je n’ai pas […]
  • Permalink Gallery

    Bilan contrasté du processus électoral à Kinshasa en RDC.

Bilan contrasté du processus électoral à Kinshasa en RDC.

By |29 November 2011|

À Kinshasa, nous avons pu observer hier, lundi 28 novembre, le déroulement de la double élection présidentielle et législative dans différents bureaux de vote. Ce processus électoral est contrasté. D’un côté, dans les bureaux de vote où nous étions présents, nous avons vu une forte mobilisation de la population et un dépouillement transparent et sans incident à signaler. Mais, d’un autre côté, d’importants problèmes logistiques ont compliqué le déroulement du scrutin et créé des tensions au sein de la population. Des bureaux de vote n’ont pas reçu le matériel à temps et ont été obligés de retarder leur ouverture provoquant l’impatience des personnes arrivées tôt le matin pour remplir leur devoir de citoyen.

Support Caritas