Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

En l’espace de quelques minutes, le tremblement de terre majeur qui a secoué le Pérou en 2007 a détruit tout ce que des collectivités avaient mis plusieurs années à construire.

Les maisons se sont effondrées, les routes se sont désagrégées et les premières nécessités comme la nourriture et l’eau potable étaient soudainement introuvables pour la plupart des 650 000 personnes touchées.

Caritas a lancé un appel d’urgence au lendemain du tremblement de terre. Au cours des mois suivants, de généreux donateurs des quatre coins du monde ont donné plus de 10 millions de dollars américains afin d’aider les victimes à reconstruire leurs collectivités et leur vie au centre du Pérou.

Au début, Caritas s’est concentrée sur l’aide à apporter à 55 000 familles en leur distribuant de l’eau, des vivres et des abris, des couvertures et des trousses de cuisine et d’hygiène.
Les victimes les plus vulnérables du tremblement de terre ont été ciblées : enfants de moins de cinq ans, personnes âgées, personnes invalides et femmes chefs de famille.
En l’espace de quelques minutes, le tremblement de terre majeur qui a secoué le Pérou en 2007 a détruit tout ce que des collectivités avaient mis plusieurs années à construire.

Les maisons se sont effondrées, les routes se sont désagrégées et les premières nécessités comme la nourriture et l’eau potable étaient soudainement introuvables pour la plupart des 650 000 personnes touchées.

Caritas a lancé un appel d’urgence au lendemain du tremblement de terre. Au cours des mois suivants, de généreux donateurs des quatre coins du monde ont donné plus de 10 millions de dollars américains afin d’aider les victimes à reconstruire leurs collectivités et leur vie au centre du Pérou.

Au début, Caritas s’est concentrée sur l’aide à apporter à 55 000 familles en leur distribuant de l’eau, des vivres et des abris, des couvertures et des trousses de cuisine et d’hygiène. Les victimes les plus vulnérables du tremblement de terre ont été ciblées : enfants de moins de cinq ans, personnes âgées, personnes invalides et femmes chefs de famille.

Caritas a porté secours aux malades et aux blessés en fournissant plus de 40 tonnes métriques en aide médicale et en aidant les gens à se rendre à l’hôpital pour y être soignés.

Comme beaucoup de gens n’ont pas eu la chance de réunir leurs effets personnels avant de quitter leur maison, Caritas a également distribué plus de 515 tonnes métriques de vêtements et de chaussures.

Mais l’aide matérielle ne suffit pas. Caritas a donc offert un soutien psychologique à plus de 2100 personnes en formant le clergé et les laïcs afin d’apporter de l’aide psychologique et spirituelle pour aider les victimes à faire face à la peur et à l’incertitude causées par le séisme. Elle a également créé des groupes de soutien pour les personnes souffrant de choc post-traumatique.

Une fois les besoins essentiels comblés, Caritas a concentré ses efforts sur le renforcement de l’autonomie des victimes.

La population du Pérou n’a pas simplement reçu de l’aide de façon passive. Caritas a distribué des outils et des matériaux de construction; les collectivités ont ainsi pu participer au travail de reconstruction en déplaçant des pierres et en construisant des abris et des toilettes sèches.

On a vu les femmes jouer un rôle clé dans la stratégie de l’après-séisme. Elles ont administré les cuisines communautaires installées par Caritas et ont pris part à la construction d’abris.

Caritas leur a enseigné à peser et à mesurer les enfants afin de pouvoir dépister le début de la malnutrition afin de la contrer, à établir la valeur nutritive de la nourriture et à assurer l’utilisation de bonnes pratiques d’hygiène dans la préparation des repas.

À long terme et indépendamment des catastrophes naturelles, Caritas administre des projets de nutrition, de distribution d’eau, d’assainissement et de développement à travers le Pérou et aide les gens à tirer un revenu des ressources naturelles du pays.

En mai 2008, le Cardinal Óscar Andrés Rodríguez Maradiaga, président de Caritas Internationalis, a reçu du gouvernement péruvien un prix reconnaissant son travail à la tête de Caritas dans l’aide aux victimes du tremblement de terre de 2007.