Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Caritas revendique la justice pour les pauvres des pays en développement, qui sont le plus touchés par les effets nocifs des changements climatiques alors qu’ils ont le moins contribué à son déclenchement.

Caritas a lancé la campagne “Promouvouns ensamble la justice climatique” à la fin de l’année 2008, à l’occasion de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, organisée à Poznan, en Pologne.

Les pays industrialisés ont produit 70 % du dioxyde de carbone émis depuis le début de l’ère industrielle.

Les pays en développement sont les moins bien armés pour s’adapter et sont les plus vulnérables face aux bouleversements météorologiques, aux tempêtes catastrophiques et aux autres effets des changements climatiques.

Rassemblés dans la campagne “Promouvouns ensamble la justice climatique”, des centaines de milliers de catholiques exhortent leurs gouvernements à négocier un accord socialement juste sur le climat pour l’après 2012.

Les participants à la campagne sont invités à signer une pétition en ligne et à envoyer des cartes postales à leur gouvernement.

Caritas et la CIDSE, une alliance d’organisations de développement catholiques, sont les chefs de file de cette campagne.

Objectifs de la campagne :

  • Tous les pays doivent reconnaître et protéger le droit au développement durable des populations des pays en développement et donner la priorité aux plus vulnérables.ù
  • Les pays industrialisés doivent fournir, compléter et rendre accessible un appui financier et technologique suffisant pour aider les pays en développement à s’adapter aux effets des changements climatiques et à les atténuer.
  • Les pays industrialisés doivent s’engager à réduire de 30 % à 40 % au moins les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020 (par rapport au niveau de 1990).

por favor visitar las pagínas de la campaña