Cette page est aussi disponible en: Anglais

Badly affected by the earthquake, migrant workers now face difficulties to receive aid since they do not have residence permits. Credits: Caritas

Badly affected by the earthquake, migrant workers now face difficulties to receive aid since they do not have residence permits.
Credits: Caritas

Malgré des conditions météorologiques défavorables, Jinde Charities, une ONG chinoise soutenue par Caritas, a réussi à envoyer une équipe et de l’aide d’urgence dans la province Qinghai qui a été dévastée par un séisme le 14 avril.

Le séisme d’une magnitude de 6,9 sur l’échelle de Richter a fait plus de 2 000 morts et plus de 12 000 blessés.

« Une équipe de huit personnes est sur place, les deux premières personnes sont arrivées deux jours après le séisme. Dans l’équipe, il y a plusieurs soeurs formées aux soins médicaux de base ou au soutien psychologique. Un grand nombre de nos employés ont déjà travaillé avec les victimes du séisme du Sichuan il y a deux ans », a expliqué le père Paul Han, vice-président de Jinde Charities, depuis le centre de coordination installé par l’ONG à Chengdu, au Sichuan.

Un premier camion chargé de nourriture et de tentes est arrivé dans la région du séisme. De plus, Caritas Taiwan a immédiatement envoyé plusieurs centaines de couvertures, vestes et paires de chaussures. D’autres mesures sont prévues, mais les conditions météorologiques défavorables et l’étendue de la région rendent le transport difficile.

« Il neige, les routes sont glissantes. Nos employés ont du mal à s’adapter à l’altitude. Mais il faut absolument qu’on apporte de l’aide aux personnes sur place qui souffrent de températures en dessous de zéro degrés. La région autour de l’épicentre reçoit suffisamment d’aide, mais il faut aussi s’occuper des zones éloignées », a déclaré le père Han.

Dans son aide, Jinde Charities se concentre sur les travailleurs migrants du village Baizha.

« A Baizha, où vivaient beaucoup de travailleurs migrants, au moins 112 habitants sont morts sur une population de 12 000 personnes. Les travailleurs migrants habitaient souvent dans de très mauvaises conditions. Un grand nombre de leurs maisons s’est effondré », a dit le père Han.

Déjà durement affectés par le séisme, les travailleurs migrants doivent maintenant faire face à d’autres difficultés. Sans permis de résidence, ils ont plus de mal à obtenir de l’aide.

L’aide de Caritas est apportée grâce à une coopération entre Jinde Charities, Caritas Allemagne et Xi’an Catholic Social Service Center.

Deux ans après le tremblement de terre ravageur qui a fait 87 000 morts, Caritas continue d’organiser des programmes de renforcement des compétences dans la province chinoise de Sichuan.