Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Young women carrying maize from Ikotos to their villages behind the mountains Credits: Birgit Kubelka/ Caritas

Young women carrying maize from Ikotos to their villages behind the mountains
Credits: Birgit Kubelka/ Caritas

Plus d’1,5 millions de personnes au Sud-Soudan sont confrontées à une urgence alimentaire généralisée causée par les sécheresses et les conflits. Caritas lance un appel de US$ 3,4 millions (EUR 2,3 millions) pour fournir une aide alimentaire vitale aux états d’Equatoria occidentale et orientale.

Le Sud-Soudan est l’un des pays les plus pauvres et les plus sous-développés au monde, avec 16 pour cent de la population victime de malnutrition, neuf personnes sur dix vivant avec moins de 1 $ par jour, et le taux de mortalité maternelle le plus élevé au monde. En plus de la lutte quotidienne pour la survie, la sécheresse et les conflits ont déjà fait sombrer les communautés les plus démunies dans la détresse.

 

Souffrance sur deux fronts
Les périodes de sécheresse ont aggravé le gel des récoltes en 2008 et 2009 en Equatoria orientale. De nombreuses régions n’auront désormais pas de récoltes avant mi-2010. Plus de 800 000 personnes se trouvent dans le besoin.

Le conflit qui sévit en Equatoria occidentale s’est rapidement intensifié suite à l’arrivée d’une milice appelée l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) à la fin de l’année dernière. 68 000 personnes ont abandonné leurs maisons et fermes.

L’insécurité et l’isolement de nombreuses communautés signifient que les populations reçoivent seulement une aide internationale par le biais de l’église catholique.

 

Food emergency in South Sudan

Food emergency in South Sudan

Réponse de Caritas
Le directeur humanitaire de Caritas Internationalis, Alistair Dutton, a déclaré, “Les populations du Sud-Soudan ont besoin de nourriture à cause du conflit et de la sécheresse. Caritas se trouve en excellente position pour pouvoir les atteindre, grâce à ses réseaux communautaires présents dans les zones les plus isolées et les plus touchées par la guerre.”

Caritas fournira une aide alimentaire et des matériaux de plantation à 10 000 personnes en Equatoria orientale, et formera les agriculteurs aux techniques agricoles améliorées, dans l’objectif de préserver les moyens de subsistance des populations jusqu’à la récolte de 2010.

En Equatoria occidentale, Caritas fournira une aide alimentaire à 25 000 personnes à Ezo, Tombura et Nagero, régions trop isolées ou dangereuses pour que les autres organisations humanitaires puissent intervenir.

Plaidoyer de Caritas
Il est urgent d’instaurer la paix au Soudan. Les mouvements de violence sont plus importants dans le Sud que dans toutes les autres crises humanitaires au Darfour. Les dirigeants du Soudan doivent s’assurer du respect des termes de l’accord de paix signé en 2005.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies doit considérer les problèmes au Sud-Soudan comme prioritaires plutôt que d’être confronté à une crise humanitaire majeure en 2010 et 2011.

Comment pouvez-vous aider ?

Soutenez notre appel contre la famine au Soudan.
Caritas lance un appel de US$ 3,4 millions (EUR 2,3 millions) pour pouvoir fournir une aide alimentaire vitale dans les régions d’Equatoria occidentale et orientale.

Priez le Rosaire.
Le Pape Benoît XVI a prié le Rosaire le 13 octobre dernier “avec et pour l’Afrique” à l’occasion de la 2ème réunion spéciale du Synode des évêques africains au Vatican. Joignez-vous à nous dans la prière du Rosaire pour le Soudan et pour toute l’Afrique.

Soutenez la justice climatique
A l’instar de la sécheresse au Sud-Soudan, sept catastrophes naturelles sur dix sont liées aux problèmes climatiques. climatique. Plus d’information sur la campagne pour la justice.