Cette page est aussi disponible en: Anglais

Rescuers carry an injured man from the ruins after an earthquake at the Tibetan Autonomous Prefecture of Yushu, Qinghai province April 15, 2010. The death toll from the earthquake in China's remote and mountainous Yushu county, Qinghai province, has risen to 617, Xinhua news agency said on Thursday. Credits: REUTERS/ Stringer

Rescuers carry an injured man from the ruins after an earthquake at the Tibetan Autonomous Prefecture of Yushu, Qinghai province April 15, 2010. The death toll from the earthquake in China’s remote and mountainous Yushu county, Qinghai province, has risen to 617, Xinhua news agency said on Thursday.
Credits: REUTERS/ Stringer

Entretien avec P. Paul Han, vice-président de Jinde Charities

“Le séisme du Sichuan nous a beaucoup appris,” déclare P. Paul Han, vice-président de Jinde Charities en Chine. “Nous sommes bien mieux préparés à faire face à la dernière catastrophe naturelle.”

Il s’agit de connaissances que Jinde Charities, organisation soutenue par Caritas, espérait ne plus jamais avoir à mettre en pratique. Mais le séisme qui a frappé Qinghai mercredi dernier signifie que toutes les connaissances insufflées par les organisations membres de Caritas suite au séisme du Sichuan seront désormais mises à l’épreuve.

“Nous sommes actuellement à la recherche d’une base à Qinghai depuis laquelle nous pourrons opérer. Il s’agit d’un véritable défi car de nombreux immeubles ont été détruits. Dans un premier temps, nous enverrons une petite équipe. Ils s’occuperont des besoins de base, proposeront un suivi psychologique et seront chargés d’évaluer la meilleure manière d’aider les gens,” déclare P. Paul, qui réside dans la province de Hebei.

Qinghai est une province montagneuse isolée, située au Nord-Ouest de la Chine, près du Tibet. Selon P. Paul, la distance et l’altitude sont problématiques.

Il affirme : “La nuit, les températures descendent à moins de zéro degrés et c’est toujours l’hiver ici. De nombreuses personnes dorment dehors. Il est essentiel que nous puissions leur fournir une aide alimentaire, des tentes, de l’eau, des soins médicaux et des vêtements chauds aussi vite que possible.”

On estime désormais que plus de six cent personnes ont péri suite au tremblement de terre et que 10 000 personnes sont blessées. Cependant, certaines des régions touchées sont isolées et n’ont pas encore pu être atteintes, par conséquent les chiffres pourraient s’avérer être plus élevés.

Une fois que Jinde aura une meilleure idée du nombre de personnes ayant besoin d’aide à Qinghai et de la manière de les aider, l’organisation mettra en place des congrégations religieuses et incitera les populations à aider dans la région.

“Nous apprécions vraiment le soutien des organisations membres de Caritas, qui sont en contact avec nous suite au séisme. A long-terme, nous aurons besoin de leur soutien financier pour pouvoir fournir aux sinistrés une aide alimentaire, des vêtements, ainsi que des médicaments,” a déclaré P. Paul.

Il affirme : “Suite au séisme de Sichuan, Caritas a assisté Jinde Charities par le biais de formations et de renforcement des compétences. Ils nous ont appris à faire des évaluations suite aux catastrophes naturelles, à contrôler les progrès réalisés et à structurer notre travail. Ceci a réellement contribué au renforcement de notre travail.”