Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

A colorfully-decorated tractor hauls wood through the town of Mirpur Khas in southern Sindh Province of Pakistan. In this semi-arid climate where orchards and fields are dependent on the local agricultural canal system, being close to the large Indus River means that the Mirpur Khas region gets more water than regions further away from it. Credits: Joe Lapp/CRS

A colorfully-decorated tractor hauls wood through the town of Mirpur Khas in southern Sindh Province of Pakistan. In this semi-arid climate where orchards and fields are dependent on the local agricultural canal system, being close to the large Indus River means that the Mirpur Khas region gets more water than regions further away from it.
Credits: Joe Lapp/CRS

Protéger la planète des générations futures, c’est se sacrifier pour le bien des autres. Nos obligations envers la famille humaine traversent les générations. Nous empruntons les ressources naturelles de la terre à nos enfants.

Ce sont les leçons distillées par 14 jeunes qui se sont réunis pour constituer le réseau des jeunes de l’Asie pacifique sur les changements climatiques (AYCC-Pakistan), un groupe qui se consacre à la protection de l’environnement pour les générations futures. Deux semaines après la signature de la Déclaration interconfessionnelle sur les changements climatiques, le 1er octobre 2009, ces volontaires énergiques se sont réunis pour mener une action de sensibilisation aux effets des changements climatiques sur la planète.

Avec la coopération et les recommandations de Caritas Pakistan, mises en œuvre avec succès par l’aile jeune de l’AWARD (Association pour la prise de conscience des femmes et le développement rural), l’AYCC-Pakistan est déterminé à sensibiliser tous les niveaux de la société. Son approche de base consiste à solliciter un changement social afin d’encourager les personnes à vivre de manière plus simple.

La campagne de sensibilisation du réseau se focalise sur les jeunes du pays. L’AYCC-Pakistan a organisé un atelier de formation destiné à plus de 86 jeunes universitaires afin de répondre aux questions relatives au réchauffement de la planète, ses causes et ses effets. L’atelier, qui a offert des solutions pratiques pour réduire les empreintes écologiques de chacun, a été un grand succès au point que les membres de l’AYCC ont vite augmenté passant de 14 à 25 inscrits.

Avec ses nouveaux membres, l’AYCC-Pakistan a développé une initiative : plus de 200 plantes ont été plantées dans les locaux de l’Eglise. C’est une première étape d’un schéma de plantation continu, réalisée grâce aux dons offerts par les amis et les familles.

Ensuite, le 11 février 2010, l’AYCC a continué son activité au niveau communautaire en organisant un concert de sensibilisation aux changements climatiques dans les locaux de l’Eglise catholique du Saint-Rosaire de Warispura, dans la salle Père Taya.

Un spectacle de théâtre a suivi le concert exécuté par un groupe renommé de Faisalabad, “The Punjabians”, sur la question des changements climatiques. Au total, 20 000 roupies pakistanaises (235 29 USD) ont été collectées grâce au concert ; elles seront affectées pour les activités futures de l’AYCC.

Fort du succès de ses trois premières initiatives, l’AYCC-Pakistan a prévu dans ses projets futurs d’autres concerts et spectacles dans des écoles et universités afin de faire mieux connaître et comprendre aux communautés locales la question des changements climatiques. Il prévoit aussi de célébrer le festival des arbres au printemps et de lancer une campagne de sacs en tissu.

Les jeunes de l’AYCC-Pakistan n’attendent pas que le futur leur soit livré, ils participent activement à la protection de la création de Dieu et encouragent les autres à faire de même. Leur message est simple mais crucial: en fin de compte, chacun d’entre nous doit assumer la responsabilité de ses actions si nous voulons faire face aux défis intimidants que nous posent les changements climatiques.

Les informations de cet article ont été fournies par Mme Kehkshan Newton, coordinatrice de pays, AYCC-Pakistan et P. Bonnie Mendes, Caritas Asie.