Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Sport is a recognised instrument for promoting solidarity, peaceful conflict resolution, justice and inter-faith dialogue, as it disregards both geographical borders and social classes. Credits: Church on the ball

Sport is a recognised instrument for promoting solidarity, peaceful conflict resolution, justice and inter-faith dialogue, as it disregards both geographical borders and social classes. Credits: Church on the ball

Caritas organise une coupe de football de la paix dans les communautés les plus pauvres d’Afrique du Sud à l’occasion de la Coupe du monde de football qui se déroulera dans ses stades.

Conjointement à l’initiative franciscaine « Damiette » pour la paix interreligieuse, Caritas organise un ‘tournoi de football de la paix’ dans la township d’Atteridgeville, près de Pretoria, réunissant des personnes de différents crédos, races et nationalités.

“L’Afrique du Sud a été déchirée par les violences xénophobes et nombreux sont ceux qui affirment qu’elles mijotent encore. Nous avons donc saisi l’opportunité de la Coupe du monde pour transmettre un message de tolérance,” a affirmé Lancelot Thomas, coordinateur de pays pour l’initiative « Damiette » en Afrique du Sud.

L’événement sera lancé le 5 juin et se déroulera parallèlement à la Coupe du monde de la FIFA. Les équipes de joueurs venant de 15 pays du monde entier, principalement de jeunes adultes, s’opposeront pendant un mois entier pour arriver à la grande finale le 3 juillet.

“La Coupe du monde oppose les pays l’un contre l’autre, alors que nous, avec notre coupe de la paix, nous voulons des équipes mixtes qui vivent l’expérience de l’amitié et de notre commune humanité. Les équipes participantes sont toutes basées en Afrique du Sud mais elles représentent différents groupes de réfugiés. Le critère fondamental pour pouvoir participer est que chaque équipe doit être constituée de plusieurs nationalités”, explique M. Thomas.

Le sport est un instrument notoire de promotion de la solidarité, de la résolution pacifique des conflits, de la justice et du dialogue interreligieux, car il ne tient pas compte des frontières géographiques ni des classes sociales.

“La coupe de la paix s’inspire d’une idée que certains de nos groupes pour la paix avaient eue au Nigeria après les violences religieuses qui ont affligé le pays en 2008 : ils avaient pensé de réunir musulmans, chrétiens et animistes dans la même équipe pour voir ce que cela fait d’avoir un coéquipier considéré par tradition comme un ennemi. Cette initiative a été un grand succès,” affirme M. Thomas.

Caritas œuvre activement à la promotion de la paix en Afrique du Sud depuis plusieurs années. A la suite des violences contre les immigrés en mai 2008, l’initiative « Damiette » et Caritas ont uni leurs forces pour créer et encourager des groupes de paix à travers l’Afrique du Sud et promouvoir la réconciliation et la non-violence en mettant l’accent sur les communautés locales.

“L’Afrique du Sud et le monde entier ont la fièvre du football. Même si les équipes s’opposeront, nous espérons que la paix et l’établissement de relations interculturelles seront les vrais vainqueurs ”, affirme M. Thomas.

Regardez la vidéo officielle de « Church on the Ball » sur le travail de l’Eglise catholique en Afrique du Sud, ayant comme toile de fond la Coupe du monde de football 2010. Copyright: Conférence des évêques catholiques d’Afrique du Sud