Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Masonry training is one practical skill which the SCC community centre is providing for camp members. Credits: Caritas

Masonry training is one practical skill which the SCC community centre is providing for camp members.
Credits: Caritas

Auteur : Edwyn Shiell, Act for Peace – Coordinateur Campagnes & Communication (Australie)

L’impression que la vie existe au-delà de l’état d’urgence dans les camps se fait ressentir au camp de Bilel. Les populations sont de plus en plus impliquées dans les centres communautaires et les formations professionnelles sont de plus en plus nombreuses. L’insécurité est toujours présente mais les résidents du camp prennent confiance et s’impliquent dans les nombreux programmes de formations organisés par ACT/Caritas, et mis en place par l’Aide de l’Eglise norvégienne (NCA) en collaboration avec ses deux partenaires le Conseil des Eglises du Soudan (SCC) et Sudanaid.

La formation en maçonnerie est l’une des spécialisations pratiques proposée aux membres du camp par le centre communautaire du SCC. David Kat, l’agent en charge de l’éducation des adultes pour le SCC déclare, “les résidents du camp reçoivent une formation en maçonnerie de 25 jours au centre communautaire. 40 personnes suivent actuellement cette formation, dont 20 en maçonnerie et 20 en soudure.

Les connaissances acquises ici sont utilisées dans les camps de manière constructive et partagées au sein de la communauté. Ces apprentis deviennent eux-mêmes formateurs au sein de leurs propres communautés. Cela leur donne également l’opportunité d’utiliser ces compétences dans un environnement urbain. Ils peuvent obtenir des emplois en ville et se projeter au-delà des limites du camp. Pour nombre d’entre eux, c’est le chemin du développement personnel.”

Adam Ali est formateur en maçonnerie au camp et il travaille en étroite collaboration avec les participants qui développent des compétences dans les domaines de la construction et de la sidérurgie. La formation est très pragmatique et pratique et le travail est difficile. A proximité, un des participants est employé à souder habilement les angles d’une structure en métal tandis que les étincelles volent dans ses verres de protection, dans la chaleur étouffante de la journée.

Adam Ali déclare, “La maçonnerie est un excellent domaine de compétence et je pense que cela sera extrêmement bénéfique pour les apprentis. Nous prévoyons de former 40 personnes et 20 personnes ont déjà été formées. Les apprentis ont reçu la formation théorique et, comme vous pouvez le constater, nous poursuivons désormais avec la formation pratique. Les apprentis ont appris la construction, la manière de construire divers bâtiments et certains ont déjà intégré le marché du travail à la recherche d’un emploi. Cette source de revenu supplémentaire signifie beaucoup pour leurs familles.”

Lorsque nous avons lancé le programme, nous n’avions pas assez de matériaux et nous demandé au SCC de nous en fournir plus pour les formations. Ils nous ont beaucoup aidés et nous leur sommes extrêmement reconnaissants pour leur soutien. Désormais nous proposons des formations dans les domaines de la maçonnerie ordinaire et de la maçonnerie plus complexe, pour cela nous aurons besoin de plus de matériaux. Nous espérons également pouvoir mettre en place une formation en menuiserie et des cours sur la manière de creuser des latrines et sur les systèmes de drainage, ce qui développerait les activités relatives à l’eau et aux installations sanitaires qui sont actuellement organisées à Bilel.”

Le centre communautaire de formation professionnelle de Bilel est un succès grâce au travail et aux étroites relations qui se sont formées entre les agents chargés du projet et la communauté du camp. Le sentiment de confiance a fait du centre un véritable succès. David déclare, « De nombreuses personnes et leurs familles sont heureuses grâce à l’amélioration de leurs statuts socio-économiques. Les relations avec la communauté sont vitales pour continuer l’amélioration du travail réalisé ».