Cette page est aussi disponible en: Espagnol

The change in climate conditions has led to frequent frosts, floods and water shortages in Bolivia Credits: Alexander Bühler/ Caritas Germany

The change in climate conditions has led to frequent frosts, floods and water shortages in Bolivia
Credits: Alexander Bühler/ Caritas Germany

Pour beaucoup de personnes, surtout dans les pays pauvres, le changement climatique s’est transformé en une réalité préoccupante à laquelle il faut faire face au quotidien. Les effets négatifs du changement climatique affectent avant tout les pays en développement, alors que les pays industrialisés en sont les principaux responsables.

La Bolivie figure parmi les pays fortement touchés par les aléas climatiques. Ses agriculteurs doivent survivre avec ce que la terre, la Pacha Mama, leur permet de récolter. Le changement climatique a causé de fréquentes gelées, des inondations et des pénuries d’eau.

Les experts estiment que l’augmentation des températures a accéléré le retrait des glaciers des Andes en Bolivie, Colombie, Equateur et au Pérou. Selon des estimations du Groupe intergouvernemental d’experts de l’Onu sur l’évolution du climat (Giec) de l’année 2007, l’augmentation des températures pourrait faire disparaître tous les glaciers en Amérique latine en l’espace de15 ans, ce qui mettrait en péril d’importantes ressources en eau pour la population.

Ces problèmes faisaient l’objet des discussions du sommet de Copenhague en décembre 2009. Déçu par l’absence d’un engagement ferme des pays industrialisés à Copenhague, le président de la Bolivie, Evo Morales, a néanmoins décidé d’organiser un sommet alternatif dans la ville bolivienne de Cochabamba en avril.

En Bolivie, le changement climatique déstabilise encore davantage une économie de toute manière fragile. La Bolivie figure parmi les pays les plus pauvres et les moins développés en Amérique Latine. Environ 60% de ses 9,9 millions d’habitants vivent sous le seuil de pauvreté.

Le pays détient un autre triste record. Selon une étude récente du ministère américain des Affaires étrangères, la Bolivie est le troisième exportateur de coca, l’ingrédient de base permettant de produire de la cocaïne, après la Colombie et le Pérou. D’après cette étude, la production de coca a augmenté de 10% en 2009, et de 50% depuis 2007 en Bolivie.

Caritas a conçu un programme de prévention des catastrophes naturelles dans quatre régions boliviennes pour combattre les conséquences du changement climatique et renforcer l’agriculture locale. 35 villages impliqués recevront de l’aide directe de Caritas, mais beaucoup d’autres villages environnants pourront bénéficier de ce projet en appliquant les résultats dans leur commune de manière indépendante.