Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Caritas soutient une campagne de vaccination contre l’hépatite B dont ont déjà bénéficié 500 000 enfants, mais les besoins sont bien plus importants dans tout le pays. Photo: Caritas

Caritas soutient une campagne de vaccination contre l’hépatite B dont ont déjà bénéficié 500 000 enfants, mais les besoins sont bien plus importants dans tout le pays. Photo: Caritas

Caritas est préoccupée par la tension qui monte dans la péninsule coréenne et qui pourrait entraîner d’autres tragédies humanitaires.

Les membres de la confédération Caritas se sont réunis à Séoul les 20 et 21 juin pour analyser la situation actuelle de la Corée du Nord et le programme d’aide que le réseau met en place dans le pays. Parmi les participants, Lesley-Anne Knight, la Secrétaire générale de Caritas Internationalis.

Après le naufrage d’un navire de guerre sud-coréen, qu’une équipe d’enquête internationale impute à un torpillage nord-coréen, tout le pays est en état d’alerte.

Caritas affirme que, à la suite de cet événement, il est devenu plus difficile d’attirer l’attention sur la crise humanitaire qui afflige actuellement la Corée du Nord.

Caritas soutient une campagne de vaccination contre l’hépatite B dont ont déjà bénéficié 500 000 enfants, mais les besoins sont bien plus importants dans tout le pays.

Dans une déclaration, Caritas a affirmé : “L’attitude militante du gouvernement nord-coréen provoque des positions jusqu’au-boutistes dans les secteurs politiques du Sud et d’autre pays impliqués. Un cercle vicieux d’actions agressives pourrait mener involontairement à la dégradation des relations, au blocage des processus de négociations et à la perte de vies humaines.

“Caritas réitère son appelle à la désescalade et à une solution pacifique des conflits dans un esprit chrétien. Elle rejette toute intervention armée qui pourrait causer d’autres tragédies humaines. Des négociations sincères avec des résultats pratiques visant à améliorer les conditions de vie de la population nord-coréenne sont les plus moyens les plus adaptés pour chercher des solutions et ouvrent de nouvelles perspectives au développement.

“La situation réelle d’une majorité de la population nord-coréenne qui lutte tous les jours pour pourvoir à ses besoins essentiels en termes de vivres et de santé ne doit pas être oubliée. Les organisations humanitaires et les partenaires locaux concernés ont contribué à atténuer et à créer de nouvelles perspectives de développement par la coopération à des projets. En particulier, les groupes économiquement faibles – les personnes âgées, les enfants et les malades – dépendent de l’aide extérieure.”

Caritas coopère à une campagne de vaccination contre l’hépatite B pour les enfants et fournit une alimentation complémentaire aux patients atteints de tuberculose ou d’hépatite. Le Ministre de la santé publique nord-coréen a affirmé que 500 000 enfants ont été vaccinés dans la région de Pyongyang, entre février et avril, avec l’aide de Caritas, mais qu’il est urgent de poursuivre la campagne au niveau national en ciblant un million d’enfants en plus.

Caritas a affirmé : “Il faut continuer de mettre en place ces programmes d’aide humanitaire et, en même temps, échanger les expériences techniques et identifier d’autres besoins et possibilités en vue d’un développement social durable.”