Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Caritas Asia takes part in a climate justice march at UN talks in Bangkok. Credits: Caritas

Caritas Asia takes part in a climate justice march at UN talks in Bangkok.
Credits: Caritas

L’année 2009 a été une année d’activités intenses sur les changements climatiques en préparation de la conférence des parties à la Convention Cadre des Nations sur les changements climatiques (CCNUCC) de Copenhague en décembre. On espérait vivement parvenir à un accord contraignant visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à augmenter l’aide financière et technologique aux pays pauvres.

Caritas Internationalis s’est unie, avec ses organisations soeurs catholiques, au réseau de la CIDSE dans la campagne“Promouvons ensemble la justice climatique”. Il a été demandé à ceux qui ont soutenu cette campagne d’envoyer des cartes postales à leurs gouvernements et de signer la pétition en ligne réclamant un accord juste pour les démunis.

Une série de réunions importantes ont été tenues tout au long de l’année 2009 en vue de Copenhague. Les représentants de Caritas ont participé aux négociations des Nations Unies qui se sont déroulées à Bonn, à NewYork, à Bangkok et à Barcelone pour convaincre les gouvernements à parvenir à un accord juste.

Lors des négociations de Bonn, un compte-rendu sur l’importance d’adopter desmesures simples d’adaptation aux changements climatiques a été présenté. Dans lemême temps, les participants à une réunion de Caritas au Malawi examinaient les meilleursmoyens de se préparer aux effets des changements climatiques. Lesmembres d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine ont pu intervenir aux négociations de Bonn via un lien web en direct.

En septembre, la campagne «Promouvons ensemble la justice climatique» a conduit une délégation de haut niveau d’évêques et d’experts climatiques aux Nations Unies pour rencontrer les responsablesmondiaux. Au cours de cette visite, le cardinal Keith O’Brien d’Ecosse a déclaré : “Les pays riches ont clairement le devoirmoral d’aider les pays en développement qui subissent déjà les conséquences de notre usage prodigue des combustibles fossiles.”