Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Children playing, a new hope for Haiti six months after the earthquake Credits: Snyder/CRS

Children playing, a new hope for Haiti six months after the earthquake
Credits: Snyder/CRS

Disponible en pdf

Introduction de S.E. Óscar Andrés cardinal Rodríguez Maradiaga, S.D.B, Président de Caritas Internationalis

Six mois après le séisme d’Haïti, la situation d’urgence la plus pressante est passée. Ces premiers mois, notre priorité a été d’apporter des vivres, des services d’assainissement et des abris à des centaines de milliers de personnes dans le besoin. A présent, il faut que nous nous focalisions aussi sur la reconstruction.

On compte des millions de sinistrés et un grand nombre d’entre eux ont perdu des membres de leur famille. Les écoles, les maisons et la vie des personnes, tout est à reconstruire. Il est important de ne pas oublier Haïti en ce moment.

Haïti a attiré l’attention du monde après ce que les Nations Unies ont appelée la pire catastrophe à laquelle elles ont été confrontées en 65 ans d’histoire. Avant, le pays et son extrême pauvreté avaient été largement oubliés. Il est déplorable qu’il ait fallu un séisme de cette ampleur pour que le monde s’aperçoive du scandale que représente la situation d’Haïti.

Caritas a apporté l’aide à plus de 2,3 millions de personnes sous forme d’abris, vivres, soins de santé et d’autres besoins urgents. Je suis très fier de ce que Caritas, en se joignant aux efforts de l’Eglise en Haïti, a su réaliser.

Nous sommes présents non seulement dans la capitale Port-au-Prince et dans ses environs où se trouvent de nombreux camps de fortune, mais aussi dans les zones rurales. Un grand nombre de personnes dépendent encore de l’aide d’urgence pour se nourrir et s’abriter. [Lisez à propos de l’intervention de Caritas]

Maintenant que la phase de première urgence est terminée et que de nombreuses organisations ont plié bagage, les centres de santé en Haïti sont plus nécessaires que jamais. Nombreuses sont les personnes qui s’y rendent, que ce soit pour suivre une rééducation à long-terme, contrôler les blessures subies à cause du séisme ou recevoir des soins généraux. C’est la première fois qu’un nombre important d’Haïtiens ont accès aux soins de santé.

A présent, nous avons la possibilité de construire un meilleur avenir en Haïti. Nous ne pouvons pas éviter de nouveaux séismes ou catastrophes naturelles, ni Haïti ni ailleurs, mais nous pouvons aider les Haïtiens à reconstruire. Il est nécessaire toutefois qu’ils dirigent eux-mêmes les travaux de reconstruction, car leur succès dépend de cela.

Il ne suffit pas de rafistoler les blessures dont souffre ce pays, la reconstruction devra redonner un nouvel espoir à Haïti basé sur la solidarité et la justice.

Lisez à propos de ces cinq besoins en Haïti six mois après le séisme:

 

Au cours des six derniers mois, Caritas a fourni des abris d’urgence ou des maisons temporaires à près de 160 000 personnes à Port-au-Prince et dans les zones rurales.  En savoir plus…
Jusqu’à ce jour, Caritas a apporté l’aide alimentaire à plus de 1,5 millions de personnes à Port-au-Prince, à Léogâne et ses environs, ainsi que dans 9 autres diocèses. En savoir plus…
Jusque fin mai, Caritas a fourni l’accès à l’eau, installé des structures d’assainissement et distribué des kits d’hygiène à environ 280 000 personnes. En savoir plus…
L’équipe de Caritas chargée de la protection des enfants a aidé plus de 2 000 enfants par l’intermédiaire de services de conseils dans cinq lieux.  En savoir plus…
Jusqu’à ce jour, près de 400 000 personnes ont bénéficié des programmes de soins de santé mis en place par Caritas, notamment soins pour surmonter les traumatismes…En savoir plus…