Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

En 2011, en Afrique, un nouveau pays pourrait naître, ou un vieux pays être déchiré par le conflit.

Le 9 janvier, jusqu’à huit millions de Sud-Soudanais pourraient voter pour décider si rester unis au Nord ou bien faire sécession et devenir indépendants.

Après des décennies de guerre, terminée en 2005, le Sud se reconstruit lentement. Ceux qui avaient fui sont revenus dans leurs maisons et leurs terres ravagées. Nombreux sont ceux qui espèrent en un nouveau pays qui marquerait une nouvelle étape sur le long chemin vers la paix.

Or, le conflit sévissant partout dans le sud, la paix est fragile. Si la guerre éclate à nouveau, les conséquences pourraient être catastrophiques pour la vie de millions de personnes.

Caritas pense que si les Soudanais disposent d’instruments pour la paix, alors ils choisiront ce chemin plutôt que celui de la violence. A l’approche du vote, nous travaillerons avec les communautés locales dans le Sud Soudan afin de préparer le terrain pour un référendum pacifique.

Avec les évêques du Soudan, nous vous demandons de vous unir à notre campagne de prière et à consacrer chaque jour un temps de prière à la population du Soudan et aux défis et aux possibilités qui les attendent, dans l’espoir qu’ils obtiendront une paix durable.

Cliquez sur la réflexion du jour (version pdf)