Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

A year ago, a coalition of Catholic charities in the USA launched ‘Who’s Under Your Carbon Footprint?’, a campaign inviting people to take the St. Francis Pledge to care for creation and the poor. Credits: Caritas

A year ago, a coalition of Catholic charities in the USA launched ‘Who’s Under Your Carbon Footprint?’, a campaign inviting people to take the St. Francis Pledge to care for creation and the poor.
Credits: Caritas

de Kathy Brown, Catholic Charities USA

Saint François d’Assise nous fait penser à la création de Dieu et renouvelle notre engagement à la protéger. Défenseur des pauvres, il nous rappelle de penser à eux aussi.

Par l’intermédiaire de la Coalition catholique sur les changements climatiques (Catholic Charities USA et Catholic Relief Services font partie de cette Coalition) aux Etats-Unis, on s’est employé à fournir aux paroisses, aux écoles, aux diocèses et aux hôpitaux les moyens de s’engager à protéger la création et les pauvres.

Comme le déclare la Coalition : “Les effets des changements climatiques pèsent plus lourd sur les pauvres. Notre foi nous invite à marcher sur la pointe des pieds et à parler franchement.” Il y a un an, la Coalition a lancé la campagne ‘Who’s Under Your Carbon Footprint?’ (‘qui subit votre empreinte de carbone’), qui invite les personnes à faire, comme saint François, la promesse de protéger la création et les pauvres.

Les participants s’engagent à prier et à réfléchir sur le devoir de protéger la création de Dieu et les personnes pauvres et vulnérables. Ils se renseignent sur les causes et les dimensions morales des changements climatiques et en informent les autres. Ils évaluent dans quelle mesure, par l’utilisation de l’énergie, la consommation, les déchets etc., nous contribuons, individuellement ou collectivement, aux changements climatiques, et ils agissent pour changer nos choix et nos comportements afin de réduire cette contribution. Ils défendent les principes et les priorités catholiques dans les débats et la prise de décisions sur les changements climatiques, en particulier dans la mesure où celles-ci influencent la vie des personnes pauvres et vulnérables.

Depuis que la campagne a été lancée, 52 paroisses ont fait la Promesse, ainsi que la plupart des organisations catholiques nationales et des hôpitaux catholiques.

A San Jose, en Californie, en 2009, Monseigneur Patrick McGrath a lancé l’Initiative verte catholique du comté de Santa Clara, une action à laquelle participent le diocèse, Catholic Charities, l’université de Santa Clara, ainsi que le Presentation Center, centre de retraites et congrès.

Jusqu’à ce jour:

  • Une réunion de la mairie a réuni 100 dirigeants engagés “à une action déterminée par la voix collective de ce groupe.”
  • Les étudiants de l’université de Santa Clara créent des matériels éducatifs à l’usage du diocèse et réaliseront un inventaire des gaz à effet de serre du diocèse.
  • L’université a mené une analyse des gaz à effet de serre pour Catholic Relief Services basé à Baltimore.
  • Le diocèse promeut l’économie d’eau et d’énergie et le recours à l’énergie solaire dans les paroisses. Cinq paroisses de San Jose participent à l’initiative diocésaine en faveur de l’énergie solaire.

Dans le diocèse de Richmond, du matériel a été élaboré sur le thème Devenir une paroisse verte. Le diocèse catholique du groupe de travail écologique de Richmond, à Roanoke, en Virginie a achevé « La feuille de route pour une paroisse fidèlement verte. »

Cette « feuille de route » contient un guide pour créer un groupe chargé de sensibiliser à la nécessité de protéger la création suivant le processus A-R-T (Agir, Réfléchir et Transformer), et pour mettre en place une intendance au sein de la communauté paroissiale. En commençant par une évaluation des moyens de la paroisse, le groupe définit quels sont les changements à faire dans les limites du budget et des ressources, et soumet un plan au Pasteur et au Conseil paroissial.

En même temps, chaque groupe se concentre sur la prière et la réflexion et est encouragé à suivre une formation continue sur les questions environnementales, liée au chemin de foi.