Cette page est aussi disponible en: Anglais

Caritas a demandé aux fidèles de participer à la campagne 101 jours de prière pour la population du Soudan et les défis et les opportunités qui l’attendent, dans l’espoir que soit réalisée une paix durable.

L’objectif poursuivi était de diffuser le plus largement possible un message de paix encourageant qui rejoigne tout le peuple soudanais, sans distinction entre les habitants du Sud et ceux du Nord.

Les sympathisants de Caritas dans les paroisses et les établissements d’enseignement du monde entier se sont joints aux groupes de justice et de paix, aux communautés religieuses et à de nombreux autres dans cette campagne de prière.

Le Secrétaire général de la Conférence des évêques catholiques du Soudan, le père Santino Maurino Morokimomo a déclaré : « Nous sommes reconnaissants pour la solidarité démontrée avec le peuple du Soudan tout au long de la campagne 101 jours de prière. Il a été très réconfortant de savoir que des milliers et des milliers de personnes dans le monde se joignent à nous en prière pour une nouvelle ère de paix au Soudan. Cela nous a donné l’espoir que la paix est possible au Soudan malgré les défis que nous avons à relever. »

Pour clôturer officiellement les « 101 jours de prière pour un référendum paisible au Soudan », le Comité pour la paix de Wau a organisé l’envoi d’un message final au fleuve de Jur à Wau, au Sud-Soudan.

Dans leurs intentions, les fidèles ont exprimé leur conviction que Dieu est le seul à pouvoir accorder la bénédiction de la paix au pays. Les messages témoignaient de l’ardent désir de cette paix parmi le peuple soudanais.

Le 1er janvier 2011, les membres du comité ont rassemblé les messages et les ont placés dans un coffret qui a été escorté par une procession de la cathédrale aux rives du fleuve.

Après un moment de prière animé par l’évêque Rudolf Deng Majak de l’Église catholique, le coffret a été confié aux eaux du fleuve avec de petits bateaux de papier chargés d’autres messages et de prières pour la paix dans le pays.

Dans son discours, l’évêque Deng Majak a déclaré que l’objectif de la campagne n’est pas la fin de la prière pour la paix et a encouragé les fidèles à continuer de réciter le chapelet jusqu’aux jours du scrutin. Seigneur Jésus, Tu nous as dit :

« Je vous laisse la paix. Je vous donne ma paix. »
Veille sur nos sœurs et frères au Soudan
Alors que nous approchons cette période référendaire.
Envoie-nous ton Esprit pour nous guider.
Donne-nous la sagesse dont nous avons besoin pour choisir notre avenir où nous connaîtrons ta paix véritable.
Tu nous appelles à sortir de l’esclavage, de l’oppression et de la persécution
Pour que nous puissions avoir la vie en abondance.
Accorde-nous la paix entre nous. Accorde-nous la paix entre les groupes ethniques.
Aide-nous à travailler ensemble pour le bien de tous.
Nous le demandons en Ton nom, Jésus notre Seigneur. Amen.
Marie, Reine de la Paix, prie pour nous.

Caritas asked for prayers as part of the 101 days of prayer campaign for the people of Sudan and the challenges and possibilities that lie ahead of them in the hope that they will achieve a lasting peace.

The idea was to spread an encouraging word of peace as wide as possible, reaching all the people of Sudan, without any distinction between southerners and northerners

Caritas supporters in parishes and schools around the world joined justice and peace groups, religious congregations, and many others in taking part in the prayer campaign.

Sudan Catholic Bishops’ Conference Seceretary General Fr. Santino Maurino Morokimomo said, “We are grateful to the solidarity shown with the people of Sudan throughout the 101 Days of Prayer campaign. It’s been really important knowing that there are many thousands joining in prayer with us around the world for a new dawn of peace in Sudan. It has given us hope that peace is possible in Sudan despite the challenges we face. ”

To officially close the “101 Days of Prayer for a Peaceful Referendum in Sudan” ,the Wau Committee for Peace organised a final message at the Jur River in Wau in Southern Sudan.

In their intentions, the people expressed their belief that God is the only one who can bless the country with peace. The messages spoke of the strong desire for this peace by the people of Sudan.

The messages were gathered by the committee members and put in a box that was taken in procession from the Cathedral to the shores of the river on the 1 January 2011.

After a moment of prayer lead by Bishop Rudolf Deng Majak of the Catholic Church, the box was entrusted to the water of the river together with small paper boats with other messages and prayers for peace in the country.

During his speech, Bishop Deng Majak stated that the end of the campaign is not the end of prayer for peace and encouraged the faithful to keep praying the rosary till the voting days.

Speaking to Good News Radio at Rumbek Hospital during the visit, the diocesan head of the committee for the 101 day prayer initiative, Sr. Mary Goretti, said that the committee decided to conclude the prayer initiative by sharing with the sick, answering to some of their needs.

She further said that although the initiative was concluding, more prayers are needed for Sudan, imploring the Holy Spirit to guide the people of Sudan as they prepare to determine their future through the referendum.

We ask either to say a Rosary for Sudan or join with us in the official prayer of 101 Days of Prayer for Peace campaign suggested by the bishops of Sudan.

Lord Jesus, you said to us;
“I leave you peace. My peace I give you.”
Look upon us your sisters and brothers in Sudan
as we face this moment of referendum.
Send us your Spirit to guide us.
Give us the wisdom we need to choose our future where we will know your
true peace.
You call us out of slavery, oppression, and persecution
So that we may have life in abundance.
Grant us peace with one another. Give peace among ethnic groups.
Help us to work together for the good of all.
We ask this in your name, Jesus our Lord. Amen.
Mary, Queen of Peace, pray for us.