Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Participants at workshop for the prevention of drug and violence organized by Caritas Uruguay Diocese of Melo, Mines and Maldonado Credits: Caritas Uruguay

Participants at workshop for the prevention of drug and violence organized by Caritas Uruguay Diocese of Melo, Mines and Maldonado Credits: Caritas Uruguay

Le problème de la violence urbaine et familiale devient de plus en plus pressant en Uruguay. Caritas Uruguay a donc décidé d’accélérer la mise en œuvre de programmes de résolution paisible des conflits dans l’ensemble du pays.

Dorénavant, on formera des leaders dans le domaine de l’édification de la paix dans les diocèses de Montevideo, Maldonado, Tacuarembó et Salto, qui agiront comme médiateurs dans les paroisses, les centres communautaires, les écoles et les établissements d’enseignement et dans d’autres milieux.

« Caritas a constaté une hausse de la violence et de la criminalité un peu partout en pays, en particulier chez les jeunes, en zone urbaine et à l’intérieur des familles. C’est un problème que nous ne pouvons pas ignorer », affirme Gonzalo Rodríguez Pastore, le directeur général de Caritas Uruguay.

Les représentants d’organisations très diversifiées de la société civile qui ont participé en octobre dernier à une Commission interaméricaine des droits de l’homme (IACHR) ont cité des statistiques montrant que le taux d’homicides commis contre des femmes est sensiblement plus élevé en Uruguay que dans d’autres pays d’Amérique latine.

Les représentants ont fait valoir que s’il existe bel et bien des lois et des politiques de lutte contre la violence familiale, elles n’ont pas été mises en application de manière efficace pour susciter de véritables changements en faveur des femmes. Par conséquent, il est fréquent que les victimes de violence familiale ne portent pas d’accusation contre les auteurs d’actes de violence.

La ressource ‘Édification de la paix: kit d’outils pour formateurs sur le web ’ de Caritas a été traduite en espagnol par des bénévoles de Caritas Uruguay. Ce kit d’outils a été élaboré à l’intention de formateurs, animateurs, ingénieurs pédagogiques et autres agents engagés dans le rétablissement de la paix.

Le kit d’outils contient tout ce dont un formateur communautaire a besoin pour diriger des ateliers dans le contexte local. Avec ses plus de 200 pages, il offre aux artisans de paix du matériel à l’appui de leurs activités. Le matériel est mis à la disposition du grand public gratuitement.

« L’objectif principal consiste à promouvoir une culture du dialogue et à aider la population à rechercher des solutions de compromis et des résolutions pacifiques aux conflits auxquels nous faisons face aujourd’hui. De plus, on a voulu aider ces leaders à transmettre leurs connaissances et même à former de nouveaux agents de changement, afin d’étendre le rayonnement de notre programme », de conclure M. Rodríguez Pastore.