Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Caritas beneficiaries in front of their new home built by Caritas Credits: Caritas Chile

Caritas beneficiaries in front of their new home built by Caritas
Credits: Caritas Chile

La semaine dernière, 20 autres familles de Curanilahue, au Chili, ont pu déménager dans leurs nouvelles maisons.

Fournir aux personnes qui ont perdu leur maison un abri décent est une priorité des programmes de relèvement mis en œuvre par Caritas après le séisme du 27 février.

Jusqu’à ce jour, Caritas a réalisé 235 nouvelles maisons pour les victimes du tremblement de terre et réparé ou amélioré 594 autres maisons.

« Nous avons été très heureux de recevoir les clés de notre maison, surtout en pensant que cette aide vient de si loin. Nous avons enfin un logement décent! Nous l’attendions avec impatience après ce qui nous est arrivé. Je remercie l’équipe de Caritas et tous ceux qui nous ont aidés et qui continuent de le faire,” a dit Juana Carrillo, l’une des bénéficiaires de Curanilahue.

Outre reconstruire des maisons, Caritas a aussi installé 54 toilettes dans les zones rurales et distribué 432 kits ménagers aux familles qui ont perdu tout ou une partie de leurs biens à cause de la catastrophe.

Les bénéficiaires choisis pour le programme d’abri sont des familles extrêmement pauvres qui, dans la plupart des cas, n’ont pas accès aux allocations du gouvernement chilien.

Les maisons nouvellement bâties mesurent 30m carrés, elles sont faites en bois, ont deux chambres à coucher et un espace multifonctionnel, et l’électricité. La plupart des bénéficiaires ont participé activement à la construction de leur maison.

Tout au cours du processus, les bénéficiaires sont aidés par des techniciens spécialisés. On les forme aux techniques de construction, une compétence qui les aidera à entretenir leur maison au cours des années ou même à réparer les maisons endommagées en cas de nouvelles catastrophes naturelles.

Cet aspect de la durabilité et de l’autonomisation des personnes est crucial dans les programmes de relèvement de Caritas.

Le même principe est à la base des programmes de redressement des moyens d’existence qui aident plus de 600 petites entreprises familiales ou coopératives. On encourage les personnes à créer ou à développer des petites entreprises, comme activités agricoles, commerciales ou artisanales, et à recevoir une formation et des conseils pour améliorer leur production.

Les familles peuvent ainsi diversifier leurs sources de revenu et renforcer le revenu global de leur communauté. Une attention particulière est donnée aux activités gérées par des femmes.