Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

With support from Caritas Asia, Caritas Mongolia started the journey of popularizing organic agriculture. Credits: Caritas Mongolia

With support from Caritas Asia, Caritas Mongolia started the journey of popularizing organic agriculture.
Credits: Caritas Mongolia

En Mongolie on dit : ‘la viande, c’est pour les personnes, les légumes, pour les animaux’.

Faire pousser des céréales et des légumes n’est pas le principal métier des Mongols, ni même leur priorité. Les nomades préfèrent garder des troupeaux et aiment se nourrir de viande. Le nombre d’animaux est d’ailleurs bien plus élevé que le nombre d’humains.

La saison agricole dure de fin mai jusqu’en août, à peine 100 jours en tout. La terre n’est pas favorable à la culture de légumes, à moins qu’on n’améliore le sol et, ce qui est le plus important, les agriculteurs sont très peu nombreux et les connaissances autochtones en matière de cultures se perdent.

A partir des années 60, des efforts peu enthousiastes ont été faits en Mongolie pour promouvoir et préserver les connaissances agricoles afin de produire pommes de terre, carottes, concombres et légumes-feuille. Ces produits n’étaient pas populaires, sauf les pommes de terre et les concombres pour accompagner la viande. Quant aux légumes-feuille, ils doivent encore honorer la table des Mongols.

Les légumes sont donc rares, on pense qu’ils ont chers, personne ne sait comment les transformer, et ils sont impopulaires.

Caritas Mongolie est l’un des douze partenaires exécutifs du Programme SAFaR (Agriculture durable et droits des agriculteurs) de Caritas Asie. C’est une petite initiative visant à promouvoir une agriculture biologique, dans le cadre de laquelle Caritas met en œuvre un programme financé par l’UE pour les trois années à venir visant à assurer la souveraineté alimentaire en Mongolie.

Chaque année, Caritas Mongolie envoie un agent et deux agriculteurs aux Conférences de Caritas Asie pour les agriculteurs de l’Asie du Sud-Ouest. Caritas Mongolie envoie aussi des agents à la formation sur les changements climatiques et l’agriculture biologique destinée aux responsables de programme.

Avec l’aide financière de Caritas Asie, Caritas Mongolie a commencé le processus de popularisation de l’agriculture biologique. Caritas Mongolie a organisé plusieurs ateliers d’un ou deux jours sur l’agriculture biologique, destinés aux agriculteurs et se focalisant principalement sur ‘l’amélioration du sol et la création d’un bon terrain fertile’, ‘les engrais organiques, les ennemis des cultures et la replantation’, et ‘l’exploitation du temps limité pour l’agriculture’.

Au départ, il y avait des parcelles de démonstration pour des agriculteurs sélectionnés, où ils produisaient des pommes de terre, des choux, des concombres. La production a été partagée entre les agriculteurs et une partie a été vendue au marché pour pouvoir continuer les efforts.

Mme Ayurzana Oyunchimeg était pharmacienne, maintenant c’est une agricultrice dévouée. Elle vend ses produits biologiques au marché local l’été. Elle stocke ses produits pour l’hiver et cultive des légumes en serre.

P. Pierrot Kasemuana, un missionnaire CICM, et son équipe essaient de promouvoir l’agriculture biologique et la plantation d’arbres à travers le pays. Ils se soucient aussi de gérer et d’optimiser l’utilisation de l’eau dont dispose la Mongolie.

P. Pierrot a noué de très bonnes relations avec le gouvernement. Ensemble, ils essaient de promouvoir conjointement l’agriculture biologique et la plantation d’arbres. Il a obtenu deux grands terrains du gouvernement pour en faire des parcelles de démonstration pour agriculture biologique. L’un est à Ulaanbaatar, l’autre est à 1 000 km de la capitale, à Gobi Altai.

Gabriel Baroi, le responsable de programme de Caritas Asie et Dr. Haridas V. Raman, le directeur de la gestion des ressources naturelles de Caritas Inde et le coordinateur régional pour le programme SAFaR, ont visité Caritas Mongolie du 28 juillet au 7 août 2010. Ils se sont focalisés sur les changements climatiques, l’agriculture biologique, la gestion de l’eau, la fertilité de la terre, en démontrant différentes solutions biologiques et en faisant du compost pour améliorer la terre et chasser les parasites des plantes.

Caritas Asie a englobé la Mongolie dans son programme SAFaR afin de donner à Caritas Mongolie les moyens d’agir, et maintenant, l’heure est venue que Caritas Mongolie donne ces moyens aux Mongols.

Grâce au soutien actif et à l’aide de Caritas France (Secours Catholique), Caritas Mongolie est entrée dans le canal de financement de l’Union européenne.

Il faut intensifier le soutien, la coopération, les programmes pour le renforcement des capacités de Caritas Mongolie non seulement avec Caritas Asie, mais aussi avec d’autres partenaires et bailleurs de fonds, afin de donner aux Mongols les moyens de faire face aux défis d’aujourd’hui.

Le soleil se lèvera en Mongolie quand le pays exploitera toutes ses qualités pour fournir en pommes de terre et autres légumes sa population et de maints autres pays.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter:

Caritas Mongolie: P. Pierrot Kasemuana, CICM, Directeur exécutif, Caritas Mongolie, courriel: caritasmongolia@yahoo.com et Mme Nasanjargal Jamaa, Responsable des finances, Caritas Mongolie. Courriel: cmfinance9@gmail.com