Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Shukri Rushiti Hanifi and his daughter outside a shelter in the Albanian part of Mirtovica. Credits: Xavier Schwebel/Secours Catholique

Shukri Rushiti Hanifi and his daughter outside a shelter in the Albanian part of Mirtovica. Credits: Xavier Schwebel/Secours Catholique

Caritas croit qu’il est scandaleux que quatre-vingts millions de personnes, dont un quart sont des enfants, vivent sous le seuil de la pauvreté en Europe.

Ainsi, alors que les OMD forment un point de départ, visant à réduire de moitié la pauvreté dans le monde en développement, Caritas Europa a lancé la campagne « Zéro pauvreté » pour en finir une fois pour toutes avec la pauvreté, comme un point de départ pour toute l’humanité. Il s’agit d’une demande pressante. À travers l’Europe, les Membres de Caritas disent recevoir davantage de demandes de ser vices. Le jour de la Saint-Valentin, le pape Benoît XVI a visité le refuge Don Luigi di Liegro de Caritas Rome, qu’il a décrit comme « un geste concret qui permet à la lumière de Dieu d’entrer dans la vie de toute la communauté. »

Don Luigi était le fondateur de Caritas Rome et du refuge, et il croyait que la distribution de nourriture et de vêtements ne suffisait pas : la société doit s’efforcer de voir en quoi elle a échoué avec certaines personnes. Cette philosophie s’inscrit tout à fait dans la campagne « Zéro pauvreté », qui met au défi les gouvernements de combattre les causes premières de la pauvreté et de reconnaître les torts immenses qu’ils infligent à la dignité humaine.

Le cardinal Oscar Rodríguez Maradiaga, Président de Caritas Internationalis, a transmis le message de la campagne au Congrès européen sur la pauvreté et l’exclusion sociale à Madrid, en pressant les délégués de regarder au-delà des statistiques pour déceler le visage humain de la pauvreté. Plus de 135 000 personnes ont signé la Pétition contre la pauvreté lancée par Caritas Europa.