Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Caritas Mongolia has taken a big challenge to produce organic vegetables and to change food habits of Mongolians. Credits: Caritas Mongolia

Caritas Mongolia has taken a big challenge to produce organic vegetables and to change food habits of Mongolians.
Credits: Caritas Mongolia

Les membres de Caritas Asie défendent l’agriculture biologique et les droits des agriculteurs dans toute la région par l’intermédiaire du programme de l’Agriculture Durable et des Droits des Agriculteurs (SAFaR).

La conférence des agriculteurs (FC) est l’un des grands événements annuels du programme. Les agriculteurs de base se rassemblent, apprennent et partagent leurs inquiétudes et s’expriment pour protéger leurs droits.

Nous sommes tous touchés par le changement climatique provoqué par l’homme. Les agriculteurs sont ceux qui en souffrent le plus. Les saisons, le moment de planter, le moment de récolter changent. La plupart des connaissances traditionnelles des agriculteurs ne sont plus applicables. On dirait que tous les ans, ils perdent leurs champs à cause des inondations ou des tempêtes.

Les petits agriculteurs sont les plus vulnérables. Ils deviennent les pauvres des pauvres.

Le marketing international des semences est devenu une menace de mort pour les agriculteurs. Le suicide chez les agriculteurs de certaines régions de l’Inde est une réelle préoccupation.

L’agriculture biologique et le marketing au sein de la communauté de produits biologiques peut sauver la vie et le moyen de subsistance des agriculteurs. Par l’intermédiaire du projet « Action Recherche », qui a le soutien de Caritas Asie, Caritas Bangladesh a déjà prouvé qu’une terre sèche peut devenir verte en utilisant très peu d’eau. Caritas Mongolie s’est mise au défi de produire des légumes biologiques et de changer les habitudes alimentaires des Mongols.

L’agriculture biologique va non seulement sauver les agriculteurs asiatiques financièrement mais va également aider à réduire l’émission des gaz à effet de serre (GES). Leur approche proactive pour réduire les GES ne va peut-être pas leur permettre d’être reconnus sur le plan international mais il est évident qu’ils contribuent grandement à sauver la Terre.

Nous – en tant qu’agriculteurs et professionnels du développement – ne pouvons peut- être pas résoudre tous les problèmes, mais notre contribution envers ces problèmes à notre niveau peut être très utile.

Nous sommes également contre les graines modifiées génétiquement, l’agriculture chimique, le commerce déloyal et faussé, et les accords bilatéraux oppressifs, le vol du savoir et des pratiques indigènes et traditionnels, ainsi que le vol des variétés locales de semences et de plantes.

Nos agriculteurs biologiques sont notre inspiration. Nous défendons l’agriculture

biologique pour apporter vie et lumière au sol, à la terre et à notre communauté. Notre conférence est l’un des nombreux événements qui peut assurer les droits des agriculteurs et sauver leurs vies ainsi que la Terre.

Pour plus d’informations, contactez : Gabriel Baroi, Responsable de programme pour Caritas Asie.