Family members, displaced by floods, use a tarp to escape a monsoon downpour while taking shelter at a make-shift camp for flood victims in the Badin district in Pakistan's Sindh province September 14, 2011. Floods this year have destroyed or damaged 1.2 million houses and flooded 4.5 million acres (1.8 million hectares) since late last month, according to officials and Western aid groups. More than 300,000 people have been made homeless and about 200 have been killed. Credits: REUTERS/Akhtar Soomro

Family members, displaced by floods, use a tarp to escape a monsoon downpour while taking shelter at a make-shift camp for flood victims in the Badin district in Pakistan’s Sindh province September 14, 2011. Floods this year have destroyed or damaged 1.2 million houses and flooded 4.5 million acres (1.8 million hectares) since late last month, according to officials and Western aid groups. More than 300,000 people have been made homeless and about 200 have been killed.
Credits: REUTERS/Akhtar Soomro

Caritas apporte son soutien aux familles piégées par les inondations dévastatrices dans le Sind et le nord du Penjab, au Pakistan. En août et en septembre, les fortes pluies de mousson ont provoqué des crues qui ont touché 5,3 millions de personnes.

Lors d’une visite au Pakistan, Michel Roy, Secrétaire général de Caritas Internationalis, a affirmé : « Il est urgent d’aider les millions de personnes touchées par ces inondations. C’est une double tragédie, car déjà l’année dernière des inondations, parmi les pires de mémoire d’homme, avaient submergé d’immenses étendues dans le pays. Encore une fois, ce sont les plus pauvres et les plus vulnérables qui sont touchés et qui ont besoin de notre soutien. Les inondations de 2011 soulignent la nécessité de préparer et de protéger les communautés contre les inondations futures. »

Apporter suffisamment de ressources aux personnes qui en ont besoin est une tâche ardue à cause des fortes pluies qui persistent dans le sud du Sind.

Plus d’un million de maisons ayant été détruites ou endommagées, les sinistrés ont un besoin urgent d’abris. Les camps de secours accueillent actuellement plus de 300 000 d’entre eux, mais la plupart des personnes déplacées à la suite des inondations vivent le long des routes ou des berges ou dans des bâtiments publics comme les écoles.

Les sources d’eau n’étant plus considérées comme sûres, les populations sinistrées dépendent des eaux des bassins à ciel ouvert et sont ainsi exposées aux maladies transmissibles par l’eau. Près de 2,5 millions de personnes ont besoin d’aide pour l’approvisionnement en eau potable et les services d’assainissement.

Il faut se concentrer immédiatement sur la lutte contre les maladies transmissibles, notamment celles liées à l’eau ou à transmission vectorielle, telles que la diarrhée, l’hépatite et le paludisme.

Caritas apporte l’aide humanitaire à la suite des inondations au Pakistan de 2011 par le truchement de Caritas Pakistan, son organisation membre nationale, de Catholic Relief Services (CRS est un membre états-uniens de Caritas) et de Trócaire (Caritas Irlande).

Caritas Pakistan est sur le terrain depuis le début de l’urgence et se concentre sur Badin et Thatta dans le Sind, et sur Kasur, Mian Channu, Ranjanpur et Bahwalpur au Penjab.

Une équipe d’intervention d’urgence de Caritas Pakistan a trouvé à Badin 70 familles venant d’un village assises au bord de la route, et a pu leur apporter de l’aide sous forme de nourriture et kits d’hygiène. Le diocèse de Hyderabad a distribué 400 tentes et 400 colis alimentaires, le diocèse de Multan, 300 tentes et des colis alimentaires, et le diocèse de Lahore a distribué des colis alimentaires et traité 500 malades.

Caritas Pakistan étendra ses opérations en assurant à 12 500 familles un abri temporaire, une aide alimentaire et des services de santé afin d’éradiquer les maladies et traiter les affections.

Trócaire a effectué des distributions à Badin, où l’organisation met en œuvre depuis longtemps des programmes relatifs à la servitude pour dettes et aux droits de l’homme, alors que CRS cible d’abord les districts de Mirpur Khas, Sanghar, Nawabshah et Kairpur en distribuant des articles de secours, comme des bâches en plastique et des kits d’hygiène.