Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Fifi (left) and her friends are voting for their country's youth and future. Credits: Worms/Caritas

Fifi (left) and her friends are voting for their country’s youth and future.
Credits: Worms/Caritas

Lundi 28 novembre, la République démocratique du Congo vivra un moment important de sa jeune vie démocratique. Les 37 000 millions d’électeurs seront appelés à élire leur président ainsi que leurs députés.

11 candidats se disputent le titre de président de la république et 18 000 autres pour les législatives.

La République démocratique du Congo est le troisième plus grand pays d’Afrique. 62 000 bureaux de vote seront nécessaires pour accueillir les électeurs pour cette deuxième élection démocratique après celle de 2006.

Ces élections de 2006 tournaient la page aux années de guerres meurtrières entre les forces armées régulières et différents groupes militaires soutenus par le Rwanda et l’Ouganda pour le contrôle de l’est du pays. Ce conflit, qui durera jusqu’en 2003, aura fait plus de 5 millions de mort et déplacé des millions d’autres personnes.

Encore aujourd’hui, les violences sont fréquentes dans les régions du Nord et du Sud Kivu. Ces régions, riches en minerais de toute sorte, attirent les convoitises de groupes armés violents. Les femmes sont les premières victimes de cette violence, le viol étant utilisé comme arme de guerre.

La République démocratique du Congo, malgré ses innombrables richesses naturelles, voit la grande majorité de sa population vivre dans l’extrême pauvreté. Le pays est classé au dernier rang de tous les pays du monde (187e sur 187 pays) selon le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et son Indice de développement humain (IDH).

Cette élection est un moment clef pour la RDC. Les tensions entre les partis politiques sont fortes et risquent de replonger le pays dans la violence. La Conférence épiscopale nationale du Congo appelle à des élections démocratiques et sans violence. Elle va déployer dans le pays quelque 30 000 observateurs indépendants.

Suivez la couverture de Ryan Worms depuis la République démocratique du Congo ici.

Caritas Congo prête à intervenir en cas de problèmes à l’annonce des résultats de l’élection présidentielle.

Communiquez avec Ryan Worms par téléphone au 0039 06 698 757 ou par courriel à worms@caritas.va.