Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

A couple in front of their new house built with the support of Caritas Austria. Credits: Caritas

A couple in front of their new house built with the support of Caritas Austria.
Credits: Caritas

D’autres programmes de Caritas en Haïti s’attaquent au problème à plus long terme du piège de la pauvreté tout en aidant la population à se remettre sur pied après la tragédie de janvier 2010. Caritas Slovaquie a remarqué que les femmes chefs de petites entreprises luttaient pour maintenir leur entreprise à flot après le séisme. Tellement d’Haïtiens étaient sans le sou qu’ils ne pouvaient se permettre d’acheter des biens comme des vêtements sur les marchés et les femmes qui géraient des kiosques étaient sur le point de devoir fermer boutique.

Caritas Slovaquie a lancé en juin le programme de microfinancement des « Mères du marché », avec 20 femmes tout d’abord. Elles ont reçu de la formation dans le domaine des affaires, afin de suppléer l’expérience pratique qu’elles avaient déjà acquise, et une subvention unique de 500 $. Trente autres femmes ont commencé la formation en octobre. L’une d’entre elles, Daphney Nozan, une mère célibataire de 26 ans, a une petite fille de sept ans. Le kiosque de vêtements de Daphney périclitait, mais il a connu un regain après qu’elle a suivi la formation : elle a fait le choix judicieux d’offrir des sous-vêtements, ce qui veut dire qu’elle n’avait plus à louer un kiosque aussi spacieux. « Cela a sauvé mon entreprise, dit Daphney, j’ai pu acheter plus de stock à vendre sans m’endetter. Je peux envoyer ma fille à l’école en autobus, et m’assurer qu’il y a assez à manger à la maison et je suis sûre que mon entreprise va grandir encore plus maintenant. »

Caritas Internationalis a lancé un appel Éclair peu après le séisme pour un financement d’urgence jusqu’à la fin avril 2010. Soixante- trois membres de Caritas dans chacune des sept Régions de la confédération y ont participé.

Les fonds recueillis par l’appel ont fourni :

  • des secours d’urgence pour plus de 1,5 million de sur vivants
  • des tentes ou des bâches de protection pour 100 000 personnes
  • des repas pour 1,5 million de personnes
  • des soins médicaux pour plus de 350 000 personnes
  • des consultations psychologiques pour plus de 2 000 enfants vivant dans les camps provisoires et l’établissement de 25 écoles

Un appel d’urgence a suivi, afin de répondre aux besoins de mai 2010 à avril 2011 avec un budget de 217 millions de dollars (151 829 358 €). C’est la première année de ce qui sera un effort concerté de relance de trois à cinq ans de la part de Caritas, atteignant 1,4 million d’Haïtiens grâce au travail de Caritas Haïti et de 11 autres membres de Caritas.

Les fonds ont jusqu’ici fourni :

  • des kits d’hygiène, d’abris ou de cuisine pour 265 000 personnes
  • des soins médicaux pour 50 000 patients
  • des abris provisoires pour 7 500 familles
  • des droits d’inscription à l’école, des repas ou du matériel pédagogique pour 15 000 enfants
  • des conseils en matière de santé et d’hygiène pour 2,4 millions de personnes au sujet du choléra et la distribution de plus de 200 000 comprimés de purification de l’eau