Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Children who live in crowded or unhygienic places, such as refugee quarters, are more vulnerable to contracting tuberculosis (this photo does not indicate the HIV or TB status of the persons shown). Credits: Laura Sheahen/ CRS

Children who live in crowded or unhygienic places, such as refugee quarters, are more vulnerable to contracting tuberculosis (this photo does not indicate the HIV or TB status of the persons shown). Credits: Laura Sheahen/ CRS

Le samedi 24 mars sera la Journée mondiale de la tuberculose, une journée qui vise à sensibiliser à la lutte contre cette maladie ancienne qui tue encore. Dans le cadre de sa campagne pour promouvoir le dépistage précoce et le traitement précoce des enfants vivant avec le VIH, Caritas Internationalis met également l’accent sur la tuberculose, qui touche souvent les enfants séropositifs en raison de leurs systèmes immunitaires affaiblis. Caritas exhorte les gouvernements et les entreprises pharmaceutiques à développer des médicaments contre le VIH et la tuberculose adaptés aux enfants. Voici des faits que vous ignorez peut-être concernant les effets de la TBC sur les enfants:

  • Au moins un demi-million d’enfants contractent la tuberculose chaque année.
  • Jusqu’à 70 000 enfants meurent de la tuberculose chaque année.
  • En 2010, quelque 10 millions d’enfants sont restés orphelins à cause de la tuberculose.
  • La tuberculose pédiatrique est souvent sous-diagnostiquée car il s’agit d’une maladie difficile à dépister chez l’enfant et les symptômes passent souvent inaperçus.
  • Les enfants vivant avec le VIH ont beaucoup plus de probabilités de contracter la tuberculose que ceux qui ne le sont pas.
  • Il n’existe aucun test diagnostique précis de la tuberculose pédiatrique.
  • Il ne faudrait pas administrer le vaccin qui prévient les formes les plus graves de la tuberculose aux nourrissons vivant avec le VIH.
  • Si l’enfant est séropositif mais n’a pas la tuberculose, il faudrait lui donner un médicament appelé ‘isoniazide’ afin de prévenir l’infection tuberculeuse.
  • Lorsque l’infection tuberculeuse est présente dans d’autres systèmes du corps d’un enfant, mais pas dans les poumons (tuberculose extra-pulmonaire), l’enfant ne peut pas transmettre la maladie à d’autres.
  • Les enfants vivant avec la tuberculose risquent de subir la stigmatisation. Par exemple, une femme de l’Inde ne voulait pas informer les voisins ni sa famille élargie que sa fille était soumise à un traitement contre la tuberculose, craignant qu’elle ne puisse trouver un mari.

Des informations plus complètes sur ce sujet a été préparé en anglais ici (PDF).