Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Caritas Japan through Sendai Diocese Support Center provides assistance to agriculture of local residents. Credits: Caritas Japan

Caritas Japan through Sendai Diocese Support Center provides assistance to agriculture of local residents.
Credits: Caritas Japan

En mars 2011, l’un des tremblements de terre les plus puissants du siècle passé a déclenché un gigantesque tsunami qui a déferlé sur la côte nord-est du Japon. Le raz de marée a tué des milliers de personne et dévasté des pans entiers des villes situées sur le littoral.

Caritas Japon s’est immédiatement porté au secours des survivants. Elle a mobilisé plus de 2000 bénévoles qui ont participé au déblaiement des décombres, distribué des articles indispensables tels que des appareils de chauffage et assuré un accompagnement psychosocial aux personnes traumatisées. Pour en savoir plus sur l’intervention de Caritas, regardez notre dossier d’information ici.

Après le tsunami, Caritas Japon et les survivants atteignent de nouveaux sommets
À Kamaishi, la ville de Sakuma, des milliers d’habitants ont subi un très fort traumatisme lorsqu’ils ont fui le tsunami. Ils ont aussi perdu leurs maisons. Pendant l’année qui s’est écoulée depuis la catastrophe, Caritas Japon les a aidés, non seulement en répondant à leurs besoins urgents, par exemple en distribuant de la nourriture et de l’eau chaude, mais aussi en leur apportant un soutien moral.

La zone du tsunami: une journée dans la vie d’un bénévole de Caritas Japon
Plus de 2 500 personnes se sont portées volontaires pour les programmes de Caritas Japon visant à aider les survivants du tsunami survenu en mars. Une coordinatrice de Caritas décrit ici ce que les bénévoles font et ce qui les motive.