Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

A house submerged in water in Satkania, Bangladesh Credits: Caritas

A house submerged in water in Satkania, Bangladesh
Credits: Caritas

De graves inondations ont frappé le Bangladesh et le nord-est de l’Inde, faisant plus de 150 morts et détruisant des fermes et des maisons. Environ deux millions de personnes ont été déplacées à la suite des pluies de mousson et du débordement du fleuve Brahmapoutre qui ont englouti cultures, bétail, réserves de céréales, et plus encore. Environ 2084 villages sont isolés et inondés.

Les équipes de Caritas se sont rendues dans les deux pays pour visiter les victimes et lancer les opérations de secours. Au Bangladesh, Caritas a entamé des programmes de distribution alimentaire visant à nourrir les familles touchées par les inondations et prévoit de les multiplier.

En Inde, Caritas vise à protéger la santé des victimes des inondations. Près des villages isolés du bloc de Soothea, dans le Sonitpur, l’un des districts les plus gravement touchés, l’équipe d’évaluation de Caritas Inde a vu des carcasses d’animaux flottant dans l’eau très sale.

« En l’absence d’eau potable, les gens n’avaient pas d’autre choix que de boire les eaux de crue», explique Babita Alick, chef d’équipe pour la gestion des catastrophes, préoccupée par la situation des familles dans les camps de secours. « La cohabitation de personnes et bétail, le manque de nattes pour dormir, la présence de moustiques, le manque de toilettes fonctionnelles, la défécation en plein air, les blessures ou les ecchymoses ou autres problèmes de santé : dans une telle situation, l’assistance médicale est cruciale. »

En collaboration avec Tezpur Social Service Society, Caritas Inde met en place des camps médicaux dans le bloc de Soothea, dans le district de Sonitpur. Les deux premiers camps ont été organisés dans les écoles : Caritas a mobilisé les médecins et les infirmières d’un hôpital catholique local. Caritas Inde s’apprête également à distribuer dans ces camps des articles de purification d’eau, des antiseptiques, des sels de réhydratation orale et des biscuits nutritionnels.

«L’épreuve de la mousson a commencé, et cette année elle est particulièrement dévastatrice», dit Alick. «Nous sommes reconnaissants pour le soutien et la coopération des Caritas du monde entier qui nous aident à répondre aux familles dans le besoin. »