Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Caritas has joined with the International Trade Union Confederation (ITUC) to participate on "12 by 12" worldwide campaign. Credits: ITUC

Caritas has joined with the International Trade Union Confederation (ITUC) to participate on « 12 by 12″ worldwide campaign.
Credits: ITUC

A travers le monde, des personnes vulnérables – en particulier des femmes – qui partent à l’étranger pour travailler comme domestiques sont exploitées. Ne bénéficiant d’aucune protection juridique, les employées de maison subissent des abus, comme les mauvais traitements, le non-paiement des salaires ou d’autres.

Caritas Internationalis a participé à la campagne de plaidoyer internationale pour l’adoption d’une Convention de l’OIT régissant le travail domestique. La Convention (n° 189), assortie d’une recommandation (n° 201), a été adoptée le 16 juin 2011 lors de la Conférence internationale du Travail à Genève, ce qui a représenté une percée importante et la reconnaissance du travail domestique comme travail à part entière.

Caritas prépare actuellement un guide de plaidoyer pour promouvoir la ratification de la Convention n° 189. Pour que les dispositions de la Convention entrent en vigueur, celle-ci devra être ratifiée par le plus grand nombre possible de pays dans le monde. Elle contient des normes spéciales pour les migrants et les enfants, qui représentent sans doute parmi les travailleurs domestiques les deux catégories les plus fragiles.

Caritas s’est associée à la Confédération syndicale internationale (CSI) pour promouvoir la ratification et l’application de la Convention n° 189. La CSI a lancé la campagne mondiale “12 pour 2012” visant à obtenir, pour commencer, la ratification de 12 pays d’ici la fin 2012.