Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Caritas is helping families in Mali cover their basic needs by providing food, shelter and help with healthcare and school fees.

Caritas is helping families in Mali cover their basic needs by providing food, shelter and help with healthcare and school fees. Photo: Helen Blakesley/CRS

Comment le conflit a-t-il commencé?En janvier 2012, les rebelles touaregs ont mené une rébellion dans le nord du Mali dans la tentative d’obtenir l’indépendance. En mars de la même année, l’armée malienne a organisé un coup d’État, et les villes de Tombouctou, Gao et Kidal sont tombées entre les mains de groupes armés. Les rebelles ont interrompu les pourparlers de paix au début de janvier 2013 et pris par la suite le contrôle de Konna et Diabali, à environ 400 km de la capitale, Bamako. Un de leurs objectifs était d’introduire la charia. Les troupes françaises ont lancé une offensive au début de janvier 2013, soutenues par des troupes africaines. Elles ont repris Konna, Diabli et d’autres villes, ainsi que l’aéroport de Tombouctou.

Quels sont les effets du conflit sur les Maliens?

Le nord du pays a vu des bombardements aériens et de violents combats et, auparavant, l’invasion des villes par les rebelles. Nombreux sont ceux qui ont fui les troubles en se dirigeant vers le sud ou les pays voisins. Les Nations Unies ont déclaré que près de 200 000 personnes avaient été déplacées à l’intérieur du Mali à la fin de janvier 2013. Plus de 150 000 Maliens ont fui vers la Mauritanie, le Burkina Faso et le Niger.

Quelles sont les difficultés auxquelles les Maliens sont confrontés à cause du conflit?

Au fur et à mesure que les rebelles s’emparaient du nord du pays, les communautés étaient coupées de toute aide. Pendant le conflit, la population a subi meurtres, violences sexuelles, tortures, disparitions et l’emploi d’enfants soldats. Les prix alimentaires sont élevés, pas seulement à cause du conflit, mais aussi parce qu’une mauvaise récolte en 2011 a entraîné une crise alimentaire en 2012. Dans le nord du pays, plus de 500 000 personnes ont besoin d’aide pour se nourrir et, à certains endroits, les taux de malnutrition sont très élevés.

Que fait Caritas?

Mgr Jean Zerbo de Bamako, président de Caritas Mali, a demandé qu’un couloir humanitaire soit ouvert pour aider ceux qui se sont retrouvés coupés de tout à cause du conflit. Caritas aide les familles au Mali à couvrir leurs besoins fondamentaux en matière de vivres, abris, soins de santé et frais scolaires. Suite au conflit, il est devenu trop dangereux pour Caritas ou d’autres organismes de travailler dans le nord du Mali. Entre-temps, au Burkina Faso, Caritas aide les réfugiés en leur procurant des fourneaux économes en combustible et en leur assurant une formation en protection de l’environnement. Caritas Niger a aidé les réfugiés au cours de ces derniers mois, en distribuant des vivres, des trousses de santé et du charbon.