Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Monica Dulanthi, age 48, is a Sri Lankan woman who worked in several Middle Eastern countries as a maid. In Saudi Arabia, her employers did not give her enough food and locked her in. With CRS funding, Caritas Sri Lanka published a booklet of important phrases in several languages in case workers get in trouble. Caritas also distributes safe migration info in churches, Buddhist temples, and elsewhere. Credits: Sheahen/Caritas

Monica Dulanthi, age 48, is a Sri Lankan woman who worked in several Middle Eastern countries as a maid. In Saudi Arabia, her employers did not give her enough food and locked her in. With CRS funding, Caritas Sri Lanka published a booklet of important phrases in several languages in case workers get in trouble. Caritas also distributes safe migration info in churches, Buddhist temples, and elsewhere.
Credits: Sheahen/Caritas

Acli Colf (Association Italienne de travailleurs chrétiens), Association No.Di et organisent une table ronde sur le travail domestique: « Ensemble pour un travail domestique décent » Dimanche 16 juin 2013, de 14h30 à 17h00 Santa Maria della Luce, via della Lungaretta 22,Roma

La journée du 16 juin a été proclamée « Journée internationale des travailleurs et travailleuses domestiques ».

Adoptée le 16 juin 2011, la Convention 189 pour un travail décent pour les travailleurs domestiques constitue une grande avancée pour les travailleuses et travailleurs domestiques et la reconnaissance de leurs droits partout dans le monde., une fois qu’elle sera ratifiée.

Dans certains pays les travailleurs domestiques n’ont même pas droit à un jour de repos hebdomadaire, ni à la limitation des heures de travail, ni à la sécurité sociale.

La Convention oblige aussi les Etats parties à adopter des mesures importantes pour protéger les travailleurs domestiques, notamment la lutte contre toute forme de violence et de mauvais traitement, la réglementation des agences de placement privées qui recrutent et emploient les travailleurs domestiques ou la prévention de l’exploitation du travail des enfants qui existe dans ce secteur.

L’Italie, premier pays européen à ratifier la Convention, a ainsi clairement signifié qu’elle soutenait cette catégorie de travailleurs et avait encore des objectifs à atteindre en matière de protection des droits, et du point de vue culturel, pour jeter les bases d’une harmonisation des conditions du travail domestique avec celles des autres types de travail.

La promotion des droits doit continuer au niveau tant national que mondial. C’est pourquoi, nous, associations, nous continuons à agir pour promouvoir les droits et la dignité de toutes les travailleuses, tous les travailleurs et, plus généralement, de tous les citoyens.

Pour plus d’information veuillez contacter Maria Suelzu: suelzu@caritas.va