Cette page est aussi disponible en: Anglais

Environ 400 jeunes bénévoles de Caritas Liban se sont réunis au Théâtre Saint-Joseph en présence de Son Eminence le Cardinal Leonardo Sandri, Préfet de la Congrégation des Eglises Orientales, du Nonce apostolique au Liban, Mgr Gabriele Caccia, de l’Evêque maronite d’Antélias Mgr Camille Zeidan et du Président de Caritas Liban P. Simon Faddoul.

Environ 400 jeunes bénévoles de Caritas Liban se sont réunis au Théâtre Saint-Joseph en présence de Son Eminence le Cardinal Leonardo Sandri, Préfet de la Congrégation des Eglises Orientales, du Nonce apostolique au Liban, Mgr Gabriele Caccia, de l’Evêque maronite d’Antélias Mgr Camille Zeidan et du Président de Caritas Liban P. Simon Faddoul.

Dimanche 26 mai 2013, environ 400 jeunes bénévoles de Caritas Liban se sont réunis au Théâtre Saint-Joseph (Cornet Chehwan), sous le thème « Vis avec nous… Tu comprendras ! », en présence de Son Eminence le Cardinal Leonardo Sandri, Préfet de la Congrégation des Eglises Orientales, du Nonce apostolique au Liban, Mgr Gabriele Caccia, de l’Evêque maronite d’Antélias Mgr Camille Zeidan et du Président de Caritas Liban P. Simon Faddoul. Des membres du Bureau, des Régions et des Secteurs, l’Aumônier national et le directeur de Caritas Liban ont également assisté à cet événement.

Après le mot d’accueil du maître de cérémonie et coordonnateur de Caritas Jeunes Elie Kadamani, diverses activités ont animé la journée. Une danse spirituelle a été exécutée à plusieurs reprises par les jeunes du Secteur Rmeil, sur le jingle de la rencontre « Vis avec nous… Tu comprendras ! », pour l’enseigner au public présent. Une scène spirituelle a été jouée par les jeunes du Secteur Saïda. La Troupe Hip Hop Revolution (Tripoli) a présenté des scènes et chansons qui décrivent la vie des jeunes de Tripoli et leur recours à l’art pour faire face aux combats de Jabal Mohsen et Bab El Tebbaneh. Enfin, un reportage sur les programmes de Caritas Liban et les activités des jeunes ainsi que deux vidéos préparées par le Secteur Békaa Nord ont été projetés.

Quelques témoignages ont été apportés au cours de la rencontre. Les acteurs Georges Khabbaz et Wissam Hanna ont d’abord insisté sur l’importance du bénévolat dans la vie de chacun. Sabine Bahout (Secteur Rmeil) et Antonio Mouawad (Secteur Zghorta- Zawié) ont exposé, ensuite, leur expérience en tant que bénévoles à Caritas Liban. Thérèse Imad, elle, a fait part de son expérience qui lui a appris à remercier Dieu pour tout ce qu’elle possède dans sa vie.

Le Cardinal Sandri a invité les jeunes, « à être des protagonistes de l’histoire » et, évoquant la veillée de prière à Bkerké durant la visite du Pape émérite Benoît XVI au Liban, leur dit : « L’intensité de cette prière a été comme un faisceau de lumière projeté dans le ciel du Moyen-Orient que beaucoup voudraient rempli de nuages noirs de violence et de guerre. Nous avons tous pu dire : « Oui, il y a l’espérance, il y a la lumière parce que ces jeunes en sont les porteurs. Ils veulent par la foi et la joie construire un futur de paix et de réconciliation. »

Au cours de la messe, animée par la Chorale Saint-Jean de Bauchrieh, P. Faddoul a souligné l’importance du rôle joué par Caritas Liban au plan humanitaire et a souhaité la mise en place de programmes entres jeunes catholiques et orthodoxes. « A l’heure actuelle, il est important pour tous les chrétiens de s’unir, non seulement pour vivre la charité mais aussi construire la paix et la réconciliation » a-t-il ajouté.

Enfin, chaque jeune s’est engagé à recruter au moins un autre candidat au bénévolat, afin de mieux servir les personnes défavorisées au Liban.