Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Darmu, 8 years old, is malnourished and has a fever.

Darmu, 8 years old, is malnourished and has a fever.

Caritas a lancé un appel d’urgence pour venir en aide à 3000 familles au Pakistan qui affrontent une grave sècheresse doublée d’une crise alimentaire.

Dans le district de Tharparkar (province de Sind), plus de 150 enfants sont morts au cours des trois derniers mois à cause de cette crise. Les enfants risquent des maladies telles que la pneumonie, la septicémie néonatale, la diarrhée et les infections pulmonaires.

« Il y a eu une recrudescence de décès récemment parce que les familles n’ont pas accès aux services de santé », a dit Amjad Gulzar, directeur exécutif de Caritas Pakistan. « Des mères et des enfants souffrent de malnutrition ; ils sont exposés aux maladies et ils ont vraiment besoin de notre aide pour traverser cette crise. »

Environ 1,3 million de personnes sont affectées par cette sècheresse et cette crise alimentaire au sud du Pakistan.

Durant le projet long de deux mois, les communautés touchées recevront des colis humanitaires et des soins médicaux. Ce projet coûtera 183 008 euros (PKR 25 621 050).

Caritas va ainsi mettre sur pied des centres médicaux pour aider les gens à avoir accès aux soins. Elle fournira aussi des suppléments nutritionnels pour améliorer la santé des enfants.
Garder le bétail en bonne santé est aussi essentiel pour surmonter la crise. En collaboration avec le gouvernement, Caritas va mettre sur pied des camps de vaccination du bétail pour lutter contre les maladies chez la volaille et le bétail.

Même si une aide est fournie en ce moment aux plus grandes villes, les personnes vivant dans des communautés plus isolées n’ont pas facilement accès à la nourriture et aux soins dont ils ont besoin. C’est ces personnes vivant dans de petits villages qui sont le plus durement frappées par la crise alimentaire. La pluie n’y est attendue que pour juillet ou août.