Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Des élèves suivant une leçon dans une école gérée par la Mission catholique à Bozoum, à 387 km à l’ouest de Bangui. Matthieu Alexandre / Caritas

Des élèves suivant une leçon dans une école gérée par la Mission catholique à Bozoum, à 387 km à l’ouest de Bangui. Matthieu Alexandre / Caritas

Caritas Internationalis est en train d’entreprendre un énorme effort de redressement en République centrafricaine, après les turbulences qui ont laissé le pays dans un état de dévastation.

Caritas fait un appel de 1,2 million d’euros pour fournir de la nourriture, des abris, une éducation et des soins de santé aux personnes qui en ont besoin dans le pays. En plus de cela, Caritas gère une aide humanitaire de 500 000 euros au Tchad voisin pour les réfugiés venant de la République centrafricaine (RCA).

Les vies sont, aujourd’hui encore, directement menacées en RCA. Plus de 20 000 personnes sont assiégées par des milices armées en 18 différents endroits dans tout le pays. La plupart des Musulmans ont été évacués de la moitié occidentale du pays par des milices formées de membres de la population chrétienne, qui est majoritaire.

Caritas soutient les initiatives internationales et nationales interconfessionnelles de consolidation de la paix pour aider à endiguer les violences.

« Il nous faut une présence significative de troupes de l’ONU pour maintenir la paix ici », a dit l’Archevêque de Bangui Mgr Dieudonné Nzapalainga, Président de Caritas RCA. « La vie des Musulmans est menacée ; il y a encore un risque de génocide », a-t-il dit.

L’appel de Caritas vise à donner aux Centrafricains les instruments dont ils ont besoin pour reconstruire leur vie. Photos de Matthieu Alexandre pour Caritas Internationalis

L’appel de Caritas vise à donner aux Centrafricains les instruments dont ils ont besoin pour reconstruire leur vie. Photos de Matthieu Alexandre pour Caritas Internationalis

La moitié de la population a besoin d’aide. Plus de 600 000 personnes ont fui de chez elles et cherchent la sécurité dans des camps ou des lieux de culte tels que les églises et les mosquées. Le taux de malnutrition de ces personnes est alarmant.

Caritas va travailler dans tout le pays, en venant en aide à 100 000 personnes (21 447 ménages).
Les pillages généralisés ont fait que les gens se retrouvent sans l’équipement nécessaire à faire pousser des récoltes. L’aide de Caritas comprendra la fourniture de semences et d’outils agricoles.

Beaucoup de maisons ont été incendiées ou détruites. Caritas va fournir des kits pour aider à reconstruire leurs maisons, garantissant que 450 familles auront un abri adéquat d’ici la fin de l’année.

Les cliniques et les hôpitaux endommagés dans le conflit seront réparés. Caritas aidera aussi au réapprovisionnement en médicaments.

Caritas dit que chaque enfant retournant à l’école en République centrafricaine est une victoire. Des kits scolaires seront fournis à 14 400 enfants orphelins ou vivant dans des conditions extrêmement difficiles. Caritas travaillera aussi avec les parents pour les aider à soutenir leurs enfants jusqu’à la conclusion de leur parcours scolaire.

Caritas va promouvoir la paix en créant des groupes locaux de jeunes artisans de paix pour aider à améliorer le dialogue et la coopération entre les communautés déchirées.

Caritas Internationalis travaille à travers la Caritas République centrafricaine nationale, avec le soutien sur le terrain des membres CRS et Cordaid.