Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Credit: Jim Stipe/CRS

CCredit: Jim Stipe/CRS

Caritas lance un projet d’urgence pour le Sénégal visant à aider les familles qui ont faim.

Les mauvaises récoltes de ces derniers temps, les facteurs climatiques, les catastrophes naturelles et la montée en flèche des prix des denrées alimentaires en 2007-2008 ont fait plonger les familles démunies encore plus profondément dans la pauvreté et la faim.

«N’oublions pas nos frères et sœurs qui souffrent, pour cette raison ou d’autres, dans le monde. Aidons-les à porter leur fardeau et partageons avec eux notre pain quotidien», a déclare l’abbé Ambroise Tine, directeur de Caritas Sénégal. «Les personnes sous-alimentées ont besoin d’avoir accès à une nourriture saine et suffisante afin de pouvoir vivre une vie digne.»

Ce projet d’un montant de 416 000 USD (300 000 euros) aura une durée de huit mois.

Près d’un cinquième des ménages au Sénégal souffrent de la faim, et la situation devrait s’aggraver au cours des prochains mois.

Caritas Sénégal veut faire en sorte que les familles les plus vulnérables aient suffisamment d’aliments nutritifs.

Près de 8 000 personnes (1 100 familles) recevront des aliments, notamment du riz, du millet et de l’huile, pendant trois mois. Le but est de faire en sorte que les familles aient trois repas par jour.

Le projet aura pour objectifs particuliers d’améliorer la nutrition des femmes et des enfants et de réduire le nombre de ceux qui souffrent de malnutrition.

La création de six banques de céréales dans les villages aidera 600 familles (4 200 personnes) à avoir un accès régulier à la nourriture. D’autres projets permettront aux agriculteurs de disposer de semences et d’outils.

Ce projet d’urgence visera essentiellement à assurer des vivres aux populations des diocèses de Saint-Louis (Matam), de Ziguinchor (Bignona, Ziguinchor) et de Kolda (Sédhiou, Goudomp, Vélingara).