Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Caritas Peru distributed kits containing plastic sheeting for shelters, clothes, shoes, and food such as rice, sugar, oil, lentils, tuna, and eggs to  victims of floods. Credit: Caritas Peru

Caritas Peru distributed kits containing plastic sheeting for shelters, clothes, shoes, and food such as rice, sugar, oil, lentils, tuna, and eggs to victims of floods. Credit: Caritas Peru

Sans l’appel à l’aide de Caritas, le dénouement n’aurait pas été le même pour les sinistrés – plus de 10 000 – des pluies intenses qui ont causé de grandes inondations dans la jungle péruvienne.

Le 26 janvier dernier, aux premières heures du matin, les habitations des districts de Huepetuhe et Tambopata ont été inondées. La nuit du lendemain, la pluie a provoqué le débordement des rivières Tambopata et Madre de Dios et de leurs affluents. Trois jours plus tard, la Tambopata a de nouveau débordé provoquant des inondations dans les maisons, des dégâts à un pont et, par conséquent, l’isolement de sept villes de la province.

Les crues ont ravagé de nombreuses cultures, habitations et infrastructures, provoquant un état d’urgence de 60 jours. Au total, neuf districts dans trois provinces de la zone sud-est du pays ont été touchés.

D’après des sources officielles, 680 maisons ont été détruites, trois ponts, endommagés et 50 km de routes, touchés.

Dans une situation aussi pressante, Caritas Pérou a lancé la campagne “Emergencia por inundaciones en Madre de Dios” (Urgence pour les inondations à Madre de Dios) le 2 février.

La campagne a demandé l’aide aux entrepreneurs, aux organisations privées et au public en général, en préférant l’aide monétaire à toute autre forme d’aide matérielle, car elle permet à Caritas de pourvoir aux besoins de la population avec plus de souplesse.

Caritas Pérou compte plus de 48 Caritas diocésaines dans 24 départements du pays.

En collaborant avec Caritas Madre de Dios, il a été possible de dénombrer les sinistrés, de répartir les dons et d’évaluer les dégâts.

Les kits contenant des bâches en plastique pour les abris, des vêtements, des chaussures et des vivres comme sucre, huile, lentilles, thon et œufs, entre autres, ont été distribués aux sinistrés pour alléger les besoins les plus urgents. Pendant la situation d’urgence, 19 abris ont été mis en place pour les sinistrés des inondations dans les écoles et les espaces communautaires. Grâce à cette intervention rapide, il a été possible d’aider 295 familles dans la zone.

“J’ai perdu toutes les cultures de manioc, de bananes, de riz, de maïs et de papayes. Je remercie Caritas pour son soutien et pour l’abri dans lequel j’ai vécu pendant plus d’un mois, pour les vivres et le matériel scolaire. Dans le cadre de ce programme, j’ai eu la chance de rencontrer des personnes remarquables qui nous ont donné un coup de main” affirme Nancy León Mayorga, bénéficiaire dans une des communautés les plus touchées.

Outre Caritas Pérou, des jeunes étudiants universitaires et des membres d’organisations religieuses ont participé à cette initiative.

Le secrétaire général de Caritas Madre de Dios, Juan Carlos Navarro, a expliqué que “l’urgence est maintenant terminée, mais elle a causé des pertes considérables, surtout dans l’agriculture où l’attention n’a pas encore été portée jusqu’à présent. Il y a aussi des routes et des ponts qui sont actuellement en phase de reconstruction.”