Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Les enfants et leurs familles vivant en Cisjordanie et à Gaza comptent parmi les populations les plus vulnérables du Moyen-Orient. Élodie Perriot / Secours Catholique

Les enfants et leurs familles vivant en Cisjordanie et à Gaza comptent parmi les populations les plus vulnérables du Moyen-Orient. Élodie Perriot / Secours Catholique

Les pèlerins de Caritas en Terre Sainte demandent à tout le monde de prier pour la paix et la justice en ce lieu, en vue de la visite du pape François à Bethlehem et Jérusalem, les 25 et 26 mai.

Dix-huit membres de Caritas ont pris part à ce pèlerinage vers des sites sains du 12 au 16 mai.

Ils ont appris des choses sur la situation des communautés chrétiennes et musulmanes. Ils ont rencontré des dirigeants chrétiens qui leur ont expliqué les grandes difficultés que leurs communautés ont affrontées depuis l’occupation de la terre palestinienne en 1967.

Dans une déclaration, les pèlerins ont dit : « Près de 20 ans après les accords d’Oslo, les négociations politiques n’offrent toujours pas l’espoir d’un avenir pacifique et juste pour toutes les personnes habitant en Terre Sainte. Contrairement au message de l’Évangile de Jean (10:10), qui appelle à ce que tous ait la vie en abondance, nous avons été témoins de l’impossibilité pour les Palestiniens de vivre dans la dignité. »

« Si l’on veut qu’il y ait un jour la paix et la justice en cette terre, nous devons aider les juifs, les musulmans et les chrétiens de la Terre Sainte à trouver un moyen de vivre ensemble en se respectant les uns les autres. »

« Nous avons été choqués par le manque de dignité humaine dans ces territoires occupés. Entendez par là le manque de liberté de mouvement, les pressions psychologiques constantes et un accès restreint à la terre et à l’eau. »

« Tous les dirigeants chrétiens que nous avons rencontrés nous ont demandé réveiller les consciences sur la situation désespérée des communautés chrétiennes et musulmanes dans cette partie du monde. Nous avons réalisé que trop peu de choses sont connues sur la situation et que la représentation médiatique de ces questions est souvent déséquilibrée. »

« En même temps, nous avons été impressionnés par la persévérance des personnes rencontrées, par la manière dont les communautés chrétiennes et musulmanes se soutiennent mutuellement, et par le soutien actif que Caritas Jérusalem et d’autres partenaires Caritas (voir le film du travail de CRS ci dessous) fournissent à ces communautés. »

« Les dirigeants que nous avons rencontrés se tournent en direction de l’Église Universelle pour qu’elle soutienne leurs efforts de paix et de justice. La visite du pape François est perçue comme un puissant symbole de solidarité. Nous voyons aussi cette visite comme une invitation pour le monde à entendre le cri du peuple de Palestine pour la justice et la paix. »