Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Le pape François priant sur le mur occidental à Jérusalem le 26 mai.  (CNS photo/Paul Haring)

Le pape François priant sur le mur occidental à Jérusalem le 26 mai. (CNS photo/Paul Haring)

Par Óscar Andrés Cardinal Rodríguez Maradiaga, s.d.b.

Le pape François a invité les dirigeants du Moyen-Orient à sa demeure au Vatican afin de prier pour la paix en Terre Sainte ce dimanche, jour de la Pentecôte.

Durant son récent pèlerinage en Terre Sainte, le Pape a dit : « Chacun de nous désire la paix. Beaucoup la construisent jour après jour à travers des gestes et des actes simples ; beaucoup d’entre eux souffrent, mais persévèrent toutefois patiemment dans leurs efforts pour être des faiseurs de paix. »

Les personnes de bonne volonté du monde entier sont encouragées à s’unir au pape François, au Président palestinien Mahmoud Abbas et au Président israélien Shimon Peres dans une prière pour la paix en Terre Sainte.

C’est une invitation à sortir de nous-mêmes, de nos habitudes, de nos querelles, de nos préjudices et de nos certitudes – et à faire place au Saint-Esprit.

Avant tout et surtout, nous devons rechercher la paix dans nos cœurs et dans nos relations avec les autres. C’est alors seulement que nous pourrons voir au-delà de notre horizon limité et vivre réellement le feu du Saint-Esprit.

En tant que Caritas, nous sommes beaucoup, mais nous sommes un. Nous travaillons dans l’unité, mais pas dans l’uniformité et nous recherchons constamment l’harmonie face au plus grands défis.

Nous travaillons dans des pays minés par la guerre et l’injustice. Nous sommes témoins des conséquences des conflits et des désaccords et il est très facile de tomber dans une mentalité du type : « Qu’est-ce que je peux y faire ? Ce problème est trop grand pour moi, pour mon organisation et pour le réseau mondial. »

Mais notre mission est une mission d’amour et de rencontre, une mission qui consiste à sortir dans la rue et à « se salir les mains », dans l’esprit de l’Église du pape François.

Je vous invite, vous et vos communautés, à vous mettre à disposition du Saint-Esprit ce dimanche.

C’est à travers le Saint-Esprit que nous pouvons aller comme des messagers de la paix. (Certaines organisations de l’Église organisent aussi une minute de prière pour la paix ce vendredi à 13h00, à découvrir sur twitter #unminutoporlapaz).