Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Caritas invite la communauté internationale à veiller à ce  que les accords de paix existants soient respectés. Par Liz O’Neill/CRS

Caritas invite la communauté internationale à veiller à ce que les accords de paix existants soient respectés. Par Liz O’Neill/CRS

Caritas Internationalis lance un appel aux deux groupes qui s’affrontent dans le conflit de Gaza afin qu’ils parviennent à un accord sur un cessez-le-feu permanent, pour permettre le passage de l’aide humanitaire et pour que les droits de l’homme des Palestiniens soient protégés.

Caritas poursuit son travail à Gaza, mais la fréquence des bombardements met en péril ses efforts pour apporter une aide de première nécessité aux Gazaouis.. Selon les Nations Unies, plus de 700 personnes ont été tuées, 4000 blessées et 140.000 environ déplacées, en à peine deux semaines de conflit.

« Un conflit ne peut jamais aboutir à la paix. Bien au contraire, ce qui en résulte est tragique : de la souffrance, la perte de vies humaines, une grave violation des droits de l’homme et des dommages irréparables pour les populations concernées », a déclaré Michel Roy, Secrétaire Général de Caritas Internationalis.

« Nous devons croire qu’un avenir en commun pour les Israéliens et les Palestiniens est possible, et en tant que membres de la communauté internationale, il nous faut travailler à tous les niveaux – humanitaire, politique, diplomatique et spirituel – pour qu’il y ait encore une chance qu’il en soit ainsi en Terre Sainte », a-t-il ajouté.

Dans une déclaration orale conjointe présentée le 23 juillet à l’ONU par CI et la Commission Dominicaine internationale pour la Justice et la Paix, lors d’une Session spéciale du Conseil des Droits de l’Homme (HRC) intitulée « La situation des Droits de l’Homme dans les Territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem Est », CI demande aux parties de respecter leurs obligations à l’égard du droit humanitaire international et des lois internationales sur les Droits de l’Homme en vigueur. Elle exhorte les forces de sécurité israéliennes et les groupes armés palestiniens à cesser de prendre les populations civiles pour cible et à les protéger.

Elle invite la communauté internationale à veiller à ce que les accords de paix existants soient respectés et que l’on puisse trouver une solution au conflit. Il serait pour cela impératif qu’Israël mette fin à l’occupation des territoires palestiniens.

Caritas a lancé récemment un appel d’urgence de recherche de fonds pour soutenir ses programmes à Gaza. La somme de €1.130.855 (NS 5.315.016) ainsi collectée permettra de financer de la nourriture, des soins médicaux, des couvertures, des kits d’hygiène, du combustible pour les générateurs des hôpitaux et une assistance psychologique pour les populations en difficulté à l’intérieur de la bande de Gaza.

En lançant cet appel, le Père Raed Abusahlia, directeur de Caritas Jérusalem, a dit : « Nous avons décidé d’intervenir rapidement parce que les besoins des Gazaouis plongés dans le conflit augmentent jour à jour ; les dégâts et la destruction sont partout visibles dans la bande de Gaza. Notre intervention d’urgence est indispensable dans cette crise humanitaire ».

Pour plus d’informations, veuillez contacter Michelle Hough à l’adresse : hough@caritas.va, ou appeler le +39 06 6987 9752 ou le +39 334 2344 136.