Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

L’Eglise catholique fournirait 25% de la totalité des soins dispensés dans le monde entier aux personnes atteintes du VIH, en particulier dans les pays en développement. Photo: Caritas

L’Eglise catholique fournirait 25% de la totalité des soins dispensés dans le monde entier aux personnes atteintes du VIH, en particulier dans les pays en développement. Photo: Caritas

Selon des sources Caritas, l’Eglise catholique fournirait 25% de la totalité des soins dispensés dans le monde entier aux personnes atteintes du VIH, en particulier dans les pays en développement.

Caritas et d’autres organisations évalueront les progrès obtenus en matière de lutte contre le VIH au cours d’une réunion de groupes confessionnels de trois jours organisée à Melbourne, Australie, en amont de la Conférence internationale sur le SIDA.

La réunion, intitulée « Pressons le pas en pensant à la parabole des pains et des poissons »(18-20 juillet) donnera aux organisations confessionnelles (OC) la possibilité de débattre des meilleures pratiques, des progrès scientifiques, du plaidoyer, des problèmes d’éthique et du financement.

Monseigneur Roberto Vitillo, conseiller spécial de Caritas Internationalis sur le VIH/SIDA et la Santé, participera tant à cette réunion qu’à la conférence internationale. Se référant à la diminution des fonds alloués aux OC qui travaillent sur le VIH/SIDA, il a dit : « Il nous est demandé sans arrêt de faire plus avec moins de ressources ».

« Cette situation nous rappelle l’un des miracles les plus célèbres de Jésus. La multiplication des pains et des poissons est un des rares miracles repris par les quatre Evangiles. Dans cette parabole Jésus semble demander aux disciples une tâche impossible : nourrir une foule de plus de 5000 personnes avec seulement cinq miches de pain et deux poissons. La tâche les dépasse, mais Jésus leur démontre que c’est possible ».

L’Eglise catholique fournirait 25% de la totalité des soins dispensés dans le monde entier aux personnes atteintes du VIH, en particulier dans les pays en développement.

La pré-conférence des groupes confessionnels est parrainée par Caritas Internationalis, Caritas Australie, le Sysème de Santé Saint-Vincent d’Australie et le Réseau catholique du VIH et du SIDA (CHAN). D’autres organismes Caritas tels que celui d’Irlande (Trocaire), du Royaume-Uni (CAFOD), des Etats-Unis (Catholic Relief Services), ainsi que Caritas Myanmar et un vaste nombre d’autres organisations liées à l’Eglise catholique participeront également à cette conférence.

« Cette conférence est importante pour l’Australie et pour l’ensemble de la région Pacifique car c’est la première fois qu’une réunion de cette taille se tient dans la région. Ce sera l’occasion de promouvoir des changements de comportement en vue d’éviter à l’avenir la propagation du VIH dans la région. Il y aura certainement des défis à relever tout le long du chemin, mais l’esprit des « pains et des poissons » nous guidera dans nos efforts en vue de « presser le pas », a ajouté Mgr.Vitillo.

Au cours de la pré-conférence catholique interviendront Son Excellence Monsieur Tim Fisher, ancien ambassadeur d’Australie près le Saint-Siège ; le Père Richard Bauer, MM, président du CHAN ; des scientifiques de renommée mondiale, dont le Professeur Suzanne Crowe, Directeur associé de l’Institut Bumet, le Dr.David Cooper, du Système de Santé Saint-Vincent, le Dr.Stefano Veila, d’Italie, le Dr Julio Montaner, de la Colombie Britannique, Canada ; ainsi que le Dr Steve Kraus, Directeur Régional d’UNAIDS pour la Région Asie/Pacifique et le Dr. Sheila Tlou, pour la Région Afrique Australe et Orientale. La réunion de tiendra au Centre de Direction Catholique de Melbourne Est.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Michelle Hough à l’adresse :
hough@caritas.va, ou appeler le + 39 06 6987 9732 ou le +39 334 2344 136.