Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

L’ouragan Haiyan, connu localement comme « Yolanda », a frappé les Philippines le 8 novembre 2013, laissant dans son sillage des dégâts considérables.

Caritas Philippines (NASSA) a aidé des centaines de milliers de personnes dans la suite immédiate du passage de l’ouragan.

A présent, dans une démarche unique, Caritas aide les communautés à élaborer leurs propres plans sur la manière de mieux résister à l’avenir aux catastrophes naturelles, en tirant les leçons de l’après-Haiyan pour mieux reconstruire.

Le Processus participatif d’évaluation des risques liés aux catastrophes naturelles est un processus au cours duquel les communautés élaborent une « carte des risques » en vue d’identifier les menaces et la capacité des ménages à reconstruire leurs vies. Une fois l’inventaire mis en place, il est possible d’identifier et de combler les lacunes qui affectent la communauté.

Qu’il s’agisse d’habitations, de moyens de subsistance, d’eau potable, de soins sanitaires, d’environnement, de politiques gouvernementales, Caritas présente des résultats générés par ceux qui sont le mieux placés pour connaître les circonstances, à savoir les communautés elles-mêmes.

Le programme vise à aider cette année environ 5000 familles.