Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Faire du bénévolat pour Caritas

Faire du bénévolat pour Caritas
Devenez un bénévole Caritas. Vous pouvez agir en devenant bénévole pour Caritas dans votre région ou votre pays.

Les bénévoles sont généralement gérés par la Caritas nationale ou les paroisses locales. Leur aide est vitale à la mission de Caritas, qui écoute l’appel des personnes en détresse, et y répond par des actions et avec amour.

Être bénévole
Le conflit en Syrie et ses conséquences dans la région montre la force du réseau de bénévoles Caritas. Il montre également ce que peut vous apporter le bénévolat.

Madleen – Jordanienne

« J’aime aider les autres », nous dit Madleen Qandah, une étudiante en mathématiques de 21 ans, originaire de Mafraq, en Jordanie. « Alors, je suis devenue bénévole pour Caritas Jordanie. Nous distribuons des articles de première nécessité aux réfugiés, et nous avons été formés pour préparer les arrivées, et pour que tout se passe en douceur. » Certains jours, des centaines de réfugiés syriens arrivent en Jordanie, épuisant les ressources de Caritas, mais pas le courage de ses bénévoles. « Je me mets à la place des réfugiés, et je me conduis envers eux comme j’aimerais qu’on se conduise envers moi si j’étais dans la même situation », nous dit Madleen.

Rahaf – Syrienne

Rahaq Al Jaber Caritas Volunteer in Jordan

Rahaf Al Jaber est une réfugiée syrienne qui est bénévole pour Caritas Jordanie afin de venir en aide à ses compatriotes.

« J’ai connu Caritas quand je suis allée demander de l’aide dans son centre », nous dit Rahaf Al Jaber, une jeune femme de 20 ans originaire de Damas. « Nous avions une vie normale en Syrie jusqu’au jour où mon père a reçu un coup de téléphone lui disant qu’il allait être tué. Nous nous sommes enfuis, et avons traversé la frontière avec la Jordanie. Tout d’un coup, nous n’avions plus rien. »
« Au centre Caritas, j’ai ressenti l’esprit d’amour. Leur mission me tenait à cœur, alors je suis devenue bénévole », dit Rahaf. Tous les bénévoles du centre Caritas de la petite ville de Zarqa ont un rôle bien précis : certains travaillent en cuisine, d’autres entrent des données, ou bien donnent des cours à des enfants syriens. Tous les bénévoles – jordaniens et syriens – travaillent ensemble et reçoivent une formation sur la consolidation de la paix et le renforcement des communautés. Ils rendent visite aux réfugiés chez eux, et arrangent les conflits entre les réfugiés et leurs hôtes.
« Je ne trouve pas ça étrange d’œuvrer avec une organisation chrétienne », dit Rahaf. « J’avais de nombreux amis chrétiens dans mon pays. Je veux tout simplement aider les Syriens, et surtout les enfants. »