mai 22, 2014

  • To curb the spread of disease, Catholic Relief Services began building latrines and training refugees on hygiene and hand-washing in the newly built Kambioos Camp. Credit: CRS
    Permalink Gallery

    Promotion de l’hygiène pour les réfugiés somaliens au Kenya

Promotion de l’hygiène pour les réfugiés somaliens au Kenya

Par |22 mai 2014|

Des organisations membres de la confédération Caritas et vise à améliorer les conditions sanitaires et l’hygiène au camp de réfugiés de Kambioos au Kenya.

août 9, 2012

L’Afrique de l’Est, un an après

Par |9 août 2012|

La situation en 2011 était très critique. Grâce aux organisations membres de Caritas qui nous ont soutenus, nos programmes ont sauvé des vies. Des suppléments de nourriture ont été distribués à des enfants sous-alimentés dans certaines poches par l’entremise des établissements de santé catholiques, et cela a permis de sauver la vie de ces enfants.

décembre 15, 2011

  • Permalink Gallery

    Dans la Corne de l’Afrique touchée par la sécheresse, Caritas apporte de l’eau aux assoiffés.

Dans la Corne de l’Afrique touchée par la sécheresse, Caritas apporte de l’eau aux assoiffés.

Par |15 décembre 2011|

Dans le sud du Kenya, les larges lits des rivières sont devenus sableux et bruns, et les femmes ont utilisé des calebasses pour creuser de plus et plus en profondeur, dans l'espoir de capter quelques cuillerées d'eau.
  • Permalink Gallery

    « Vous avez entendu nos cris » : la faim dans la Corne de l’Afrique

« Vous avez entendu nos cris » : la faim dans la Corne de l’Afrique

Par |15 décembre 2011|

Lorsqu’il est encore possible de cultiver la terre, Caritas aide les gens à se relever. Grâce aux projets d’irrigation mis en œuvre par Caritas dans les années 1990 et au début des années 2000, de nombreuses familles ont pu échapper aux pires conséquences de la sécheresse de 2011.
  • Permalink Gallery

    Semer les graines de l’espoir après la sécheresse dans la Corne de l’Afrique

Semer les graines de l’espoir après la sécheresse dans la Corne de l’Afrique

Par |15 décembre 2011|

La sécheresse de 2011 a détruit les réserves agricoles et le cheptel dont dépendent des millions d'Africains de l'Est.
  • Permalink Gallery

    Les étudiants kényans retrouvent le chemin de l’école après la sécheresse dans la Corne de l’Afrique

Les étudiants kényans retrouvent le chemin de l’école après la sécheresse dans la Corne de l’Afrique

Par |15 décembre 2011|

Tous les matins dès 4 heures, après quatre heures de sommeil, Alice Thaara, une adolescente, se réveillait et sortait ses livres. À la différence de sa maison, son internat au Kenya rural avait l’électricité, ce qui lui permettait d’étudier même s’il faisait encore nuit à l’extérieur. Pendant que les autres élèves dormaient, elle repassait les matières dans lesquelles elle avait pris du retard. « Je devais vérifier que j’avais bien transcrit toutes mes notes », dit-elle. Enfant, Alice avait toujours été première de classe, mais maintenant elle était constamment renvoyée de l’école secondaire. « Chaque fois que des élèves étaient renvoyés faute d’avoir réglé les droits de scolarité, mon nom était sur la liste, dit-elle. J’avais honte. » Au Kenya, l’instruction est gratuite, mais en pratique, les parents dans les villages pauvres doivent verser quelques dollars par mois pour payer le salaire des maîtres ou même pour faire réparer le toit [...]

Kenya : La sécheresse, source de conflits entre voisins

Par |15 décembre 2011|

Par Laura Sheahen «Les bergers utilisaient des fusils ; nous, les agriculteurs, nous utilisions des arcs avec des flèches empoisonnées. Nous mélangions des extraits végétaux pour faire le poison ». Mwinzi Munyoki Tutu, un jeune père de trois enfants, vivant dans le sud du Kenya, décrit les violences qui ont éclaté dans sa région quand la sécheresse a desséché les pâturages et les terres cultivées. Lui, comme d'autres agriculteurs sédentaires, ne gagnait pas assez avec sa terre et avait dû aller chercher du travail, alors que sa femme mendiait chez les voisins. Or, parmi ces agriculteurs, certains avaient du bétail, et il y avait encore un peu d'herbe pour nourrir les animaux - plus que dans le nord-est du pays, ravagé par la sécheresse. Des bergers nomades de cette région ont parcouru des centaines de kilomètres pour atteindre le village de Mwinzi. « Ils sont venus ici chercher des [...]

L’Afrique de l’Est au lendemain de la crise alimentaire

Par |15 décembre 2011|

En Afrique de l’Est, votre soutien a aidé plus d’un million d’habitants à surmonter la pire sècheresse depuis 60 ans.

octobre 6, 2011

Questions et Réponses: Corne de l’Afrique

Par |6 octobre 2011|

Quelle est la situation humanitaire dans la Corne de l’Afrique? Une période de grave sécheresse a réduit à la famine un très grand nombre d’habitants du Kenya, de l’Éthiopie, de la Somalie et des environs. La famine a été déclarée dans plusieurs districts de la Somalie. Comme les chèvres et le bétail meurent de soif et de faim, les éleveurs n’ont plus accès à cette source de nourriture. Des centaines de milliers d’enfants sont sous-alimentés. Les conditions climatiques extrêmes ont asséché les cultures ainsi que les fleuves, les rivières et les autres sources d’eau. Ces pertes arrivent à un moment où les réserves alimentaires des ménages sont déjà au plus bas, car ils attendent que leurs cultures de mi-année arrivent à maturité – pour ceux d’entre eux qui ont été en mesure d’ensemencer leurs champs et n’ont pas utilisé les semences pour nourrir leur famille. La montée en flèche du prix [...]

août 8, 2011

  • eastafricakenya
    Permalink Gallery

    Des Kenyans à l’abri de la sécheressse grâce à un barrage de Caritas

Des Kenyans à l’abri de la sécheressse grâce à un barrage de Caritas

Par |8 août 2011|

 Par David Snyder Si le sol de terre craquelée du barrage de Kwa Kivanga ne suffisait pas à rappeler la sécheresse qui sévit au Kenya, les longues files d’attente pour l’eau rendent d’autant plus douloureux les souvenirs de l’abondance de l’année dernière. Il y a un an seulement, cet étang situé dans la province orientale du Kenya, frappée par la sécheresse, acheminait tellement d’eau vers un puits de forage que les résidents pouvaient en puiser autant qu’ils pouvaient en porter – un souvenir qui fait sourire malgré lui Daniel Motiso, un habitant de la région. « Nous avions une pompe, mais on n’en tirait pas beaucoup d’eau. Nous avions droit à un seul jerrycan par jour, parce que rationnions l’eau, dit Motiso de l’époque précédant la construction du barrage. Depuis que nous avions le barrage, nous pouvions puiser quatre jerrycans. » Construit par Caritas Kenya dans le cadre du projet de [...]

juillet 28, 2011

La faim au Kenya et comment y mettre fin

Par |28 juillet 2011|

La terre est infertile, les bêtes sont mortes, la population est affamée. Voilà un des visages du nord du Kenya en juillet 2011. « La famine a commencé l'année dernière, dit Ellela du village de Lokitaung. Il n'y a pas eu de pluie l'an dernier ni cette année. La sécheresse dure depuis deux ans. Si personne n’a le cœur de nous aider, nous allons mourir. » Lors d’un récent voyage au Kenya, Eoghan Rice de Trócaire (Caritas Irlande) dit avoir vu des enfants sous-alimentés attendre à des cliniques pour y recevoir un traitement d’urgence, des adultes qui n’avaient que la peau et les os et des carcasses de bétail jonchant la terre aride, brûlée par le soleil. « Je n'ai pas mangé de vrai repas depuis sept jours, dit Locheramoe Kuwom. Je n'ai rien pris hier, sauf du thé. La veille, j’avais eu un morceau de fruit de palme. La faim est [...]
  • east-africa-drought-2011
    Permalink Gallery

    La sécheresse en Afrique orientale: le bétail meurt au Kenya

La sécheresse en Afrique orientale: le bétail meurt au Kenya

Par |12 juillet 2011|

Les douces montagnes dans le lointain sont connues localement sous le nom Louwa Le Ukinchu, ‘les monts du Bétail’. Depuis des générations, les gens viennent jusqu’ici pour trouver de l'eau et des pâturages pour leurs animaux, mais aujourd'hui, les ruisseaux qui coulent des monts du Bétail sont à sec. A Isiolo, à 300 kilomètres au nord de la capitale kényane Nairobi, la plupart des familles sont des éleveurs: elles vivent de l’élevage de bovins, de chèvres, de moutons, d’ânes et de chameaux. Ces animaux ne sont pas simplement une source de nourriture et de lait, ce sont des banques vivantes, les principaux avoirs dont disposent ces gens. Quand leurs bêtes meurent, ce qui se produit à un rythme alarmant, les éleveurs n'ont plus les moyens pour nourrir leurs familles. La sécheresse dévastatrice qui a frappé une grande partie du nord du Kenya a contraint les éleveurs près des monts du Bétail [...]

janvier 24, 2011

  • Permalink Gallery

    L’importance de s’adapter aux changements climatiques au Kenya

L’importance de s’adapter aux changements climatiques au Kenya

Par |24 janvier 2011|

de Samson Malesi Shivaji, coordinateur national des moyens d’existence, Caritas Kenya Pluies inhabituelles, approvisionnement en eau irrégulier, températures élevées dans l’ensemble et chaleur extrême dans certains endroits, conditions venteuses, production agricole réduite avec des coûts élevés, conflit et personnes forcées de quitter leur foyer. Au Kenya, pour les habitants des villages, la définition de ‘changements climatiques’ est dépourvue de tout paramètre scientifique ou technique, il s’agit plutôt de défis réels auxquels les gens ordinaires sont confrontés tous les jours, du matin au soir. Les changements climatiques au Kenya ont des effets très néfastes sur les ressources des ménages pauvres qui n’ont pas les moyens pour y faire face. Le débat international sur les changements climatiques ne touche pas les hommes et les femmes ordinaires au Kenya, qui sont plutôt préoccupés de comprendre comment faire face aux défis que les changements leur posent. La sécurité alimentaire est la clé du développement. [...]

décembre 2, 2009

Des bulletins pas des balles

Par |2 décembre 2009|

L’année 2008 a mal commencé pour Mary, ses trois filles et ses six petits-enfants. Les violences post-électorales au Kenya ont dégénéré en un conflit ethnique qui a contraint des familles à fuir leurs foyers. “Je n’ose même pas me souvenir de ce jour. Ils couraient dans tous les sens, incendiant les cultures et les maisons”, raconte Mary. Elle et les siens ont été recueillis par une famille ordinaire résistant aux incitations à la division. Caritas a aidé Mary et ses hôtes, Peter et Margaret Wambui, en leur donnant des rations et des vêtements. L’organisation est aussi intervenue dans les camps où elle a fourni des produits alimentaires, assuré une assistance médicale et proposé un accompagnement. Le déclin du Zimbabwe a pris une cadence effroyable. Une élection sanglante a laissé le pays sans direction véritable. Caritas a indiqué que 9 habitants sur 10 étaient touchés par des pénuries alimentaires. Une grave épidémie de choléra [...]

Faites un don