octobre 13, 2010

  • Permalink Gallery

    Les inondations frappent le plus durement les pauvres au Pakistan

Les inondations frappent le plus durement les pauvres au Pakistan

Par |13 octobre 2010|

de Mumtaz Bashir Bhatti, Caritas Pakistan Les inondations au Pakistan ont forcé au déplacement des millions de personnes, provoqué des dommages s’élevant à des milliards de roupies, tué un grand nombre de personnes et emporté tous les biens des communautés rurales, du nord jusqu’au sud. Est-ce cela le réchauffement de la planète? De nombreux scientifiques pensent que oui. S’il en est ainsi, il est évident que les femmes et les enfants seront les plus touchés. Quand j’ai visité les diverses régions du sud du Pakistan ravagé par les inondations, j’ai trouvé que les femmes et les enfants de moins de 10 ans étaient en grand danger; beaucoup sont morts à cause des maladies. Le pays n’a pas souffert immédiatement d’une pénurie alimentaire, grâce à la récolte exceptionnelle de la saison dernière, mais des milliards d’acres de riz et de légumineuses ayant été détruits, le Pakistan risque une pénurie alimentaire et une [...]

août 24, 2010

Une distribution de Caritas : l’histoire de Khursheed

Par |24 août 2010|

De Shahzada Irfan Khursheed Bibi se tenait parmi les destinataires des biens de secours, le bras fracturé enveloppé d’un bandage. Elle a plus de 60 ans et il faudra du temps avant que son bras guérisse. Elle savait en plus que le traitement pèserait lourd sur les ressources limitées dont elle disposait. Khursheed se souvient du jour fatidique où brusquement sa vie a changé de façon dramatique. “Il a commencé à pleuvoir drument. Nous étions tous à l’intérieur pensant d’être à l’abri, alors que, en fait, nous ne l’étions pas.” Sa maison de trois pièces, bâtie sur des fondations de boue dans le village de Rehampur, dans le district d’Okara, n’a pas tenue face aux fortes pluies. La pièce dans laquelle elle vivait avec son mari a été la plus endommagée. Le toit et les murs se sont effondrés en faisant un bruit sourd et ses occupants ont été pris au piège. “Je [...]
  • ameen3
    Permalink Gallery

    Vie d’un travailleur humanitaire de Caritas pendant les inondations au Pakistan

Vie d’un travailleur humanitaire de Caritas pendant les inondations au Pakistan

Par |23 août 2010|

Pour Ameen Babar les journées de travail sont longues, il n’y a aucun jour de congés en vue et aucun projet de vacances. En tant que coordinateur du programme de gestion des catastrophes avec Caritas Pakistan à Faisalabad, il passe ses journées à se rendre dans des régions dévastées par les pluies torrentielles et les crues subites. Avec les réseaux routiers détruits ou submergés, se rendre dans ces endroits n’est pas facile. « Parfois, on doit même marcher dans de l’eau qui nous arrive à la taille, sans savoir où on va arriver », dit Ameen. Le Pakistan est actuellement confronté aux pires inondations depuis 80 ans. Des millions de personnes sont touchées. Environ huit millions de personnes ont besoin d’abris, de nourriture, d’eau et de médicaments. Le travail d’Ameen est de préparer les communautés à survivre aux catastrophes, à évaluer les dégâts, à lancer des appels de fonds pour le bureau national [...]

juin 30, 2010

L’eau et les malheurs du Pakistan

Par |30 juin 2010|

de Mumtaz Bashir Bhatti, Caritas Pakistan Responsable d’un 35ème de la moyenne mondiale d’émissions de dioxyde de carbone, le Pakistan contribue faiblement au réchauffement de la planète. Dans ses zones côtières, les températures ont augmenté passant de 0,6 à 1 degré centigrade depuis le début des années 1900. Au cours des 40 dernières années, les précipitations ont diminué de 10 à 15 pour cent sur le littoral et dans les plaines arides, alors que les pluies d’été et d’hiver s’intensifient dans le nord. L’évolution du climat a eu des effets néfastes sur la production agricole et sur les industries d’exportation, comme les secteurs alimentaire, textile et de la pêche. Les zones de la côte situées au-dessous du niveau de la mer, où habitent des millions de personnes, sont exposées au risque d’inondation. Le surpâturage, la surpêche et la déforestation pour le combustible sont monnaie courante dans les zones rurales et contribuent [...]

A l’abri du conflit au Pakistan

Par |23 juin 2010|

Plus de deux millions de personnes ont été forcées de quitter leur foyer à la suite des affrontements entre l’armée pakistanaise et les militants dans la vallée de Swat. Ce district, qui avait été surnommé ‘la Suisse du Pakistan’, attiraient desmilliers de touristes qui allaient skier ou faire des excursions dans lesmontagnes,mais c’était avant que le conflit n’éclate. Sheirin, qui depuis 70 ans vit dans le village de Malamjabar, avait dû fuir avec sa femme et ses huit enfants pour sauver leur vie. “Un demes neveux a été tué,” raconte-t-il. Grâce à Caritas, Sheirin et sa famille ont reçu un colis contenant des articles de secours dès qu’ils sont arrivés dans un lieu sûr. Caritas a apporté l’aide à 385 000 personnes qui avaient quitté leurs habitations dans la vallée de Swat en 2009, sous formes de vivres, soins de santé, abris, assainissement, eau propre et articles ménagers.    

mai 26, 2010

Au Pakistan, un groupe de jeune s’exprime

Par |26 mai 2010|

Protéger la planète des générations futures, c’est se sacrifier pour le bien des autres. Nos obligations envers la famille humaine traversent les générations. Nous empruntons les ressources naturelles de la terre à nos enfants. Ce sont les leçons distillées par 14 jeunes qui se sont réunis pour constituer le réseau des jeunes de l’Asie pacifique sur les changements climatiques (AYCC-Pakistan), un groupe qui se consacre à la protection de l’environnement pour les générations futures. Deux semaines après la signature de la Déclaration interconfessionnelle sur les changements climatiques, le 1er octobre 2009, ces volontaires énergiques se sont réunis pour mener une action de sensibilisation aux effets des changements climatiques sur la planète. Avec la coopération et les recommandations de Caritas Pakistan, mises en œuvre avec succès par l’aile jeune de l’AWARD (Association pour la prise de conscience des femmes et le développement rural), l’AYCC-Pakistan est déterminé à sensibiliser tous les niveaux de [...]

septembre 2, 2009

Conflit au Pakistan: la réaction de Caritas

Par |2 septembre 2009|

Les combats au Pakistan ont obligé plus de 1,4 millions de personnes à fuir leurs foyers. Les besoins de ces personnes déplacées sont très loin d'être couverts. Les membres Caritas sur le terrain distribuent déjà de l'aide et s'apprêtent à intensifier leurs opérations face à l'aggravation de la crise humanitaire. Au moins 85 % des personnes qui ont fui les combats opposant les forces gouvernementales aux groupes armés dans la province de la Frontière du Nord-Ouest sont hébergées dans des familles d'accueil. La plupart des autres vivent dans des camps. "Les camps sont surpeuplés et les gens souffrent de la chaleur. Les personnes âgées la supportent mal tandis que les enfants pâtissent de la dégradation des conditions d'hygiène. L'été approche et la température peut atteindre 53 degrés", raconte Eric Dayal, coordinateur national de la crise pour Caritas Pakistan, à son retour d'une visite dans deux camps du district de Mardan. Caritas intensifie ses [...]

Faites un don