janvier 13, 2014

Haiti en reconstruction

Par |13 janvier 2014|

La mort est omniprésente à Haiti. Des ingénieurs philippins qui travaillent avec CRS dans la reconstruction d’un hôpital au centre ville nous racontent que pendant l’enlèvement des décombres ils avaient trouvé des restes de corps humains, victimes de l’effondrement d’un bâtiment de l’Hôpital.

décembre 23, 2011

Étancher la soif des rizières dans le Sud d’Haïti.

Par |23 décembre 2011|

L’ouvrage devrait être terminé en début d’année et permettra à des dizaines de familles de Joque d’améliorer leurs cultures et leurs conditions de vie.

En Haïti, les écoles rouvrent leurs portes

Par |23 décembre 2011|

Deux ans plus tard, Développement et Paix (Caritas Canada) aide la congrégation de soeur Drouinaud à reconstruire une nouvelle école pour donner aux enfants un futur meilleur.
  • Permalink Gallery

    Haïti: soigner le traumatisme causé par le tremblement de terre

Haïti: soigner le traumatisme causé par le tremblement de terre

Par |23 décembre 2011|

Certains sont restés enterrés sous les décombres pendant des heures. D'autres ont perdu des êtres chers. Des milliers ont vu leurs maisons détruites. Pour les survivants du tremblement de terre de 2010 en Haïti, le chagrin et la peine sont devenus des compagnons de chaque instant. Alors que Caritas parait au plus pressé en fournissant aux familles de l'eau, des vivres et des abris, le personnel chargé de distribuer l'aide observait que la prise en charge psychologique représentait un besoin tout aussi important. “Plus d'un an après le tremblement de terre de janvier 2010, de nombreux Haïtiens avaient encore du mal à entrer dans un bâtiment ” explique Boris Budosan, conseiller en santé mentale pour Cordaid (Caritas Pays-Bas). Dans certains cas, le fait d'avoir traversé les moments terrifiants du tremblement de terre a entraîné des états plus sérieux, tels que des dépressions graves voire des psychoses. Le stress et l'anxiété, [...]

novembre 11, 2011

  • Permalink Gallery

    Caritas Haïti et Caritas Équateur célèbrent une victoire sur le séisme du 12 janvier 2010

Caritas Haïti et Caritas Équateur célèbrent une victoire sur le séisme du 12 janvier 2010

Par |11 novembre 2011|

Presque deux ans après le séisme du 12 janvier 2010, plus de 600 000 personnes sont toujours déplacées dans des camps. Elles vivent dans des conditions extrêmement précaires, courant des risques élevés pour leur sécurité sanitaire.

Ramener l’activité commerciale en Haïti

Par |7 novembre 2011|

D’autres programmes de Caritas en Haïti s’attaquent au problème à plus long terme du piège de la pauvreté tout en aidant la population à se remettre sur pied après la tragédie de janvier 2010. Caritas Slovaquie a remarqué que les femmes chefs de petites entreprises luttaient pour maintenir leur entreprise à flot après le séisme. Tellement d’Haïtiens étaient sans le sou qu’ils ne pouvaient se permettre d’acheter des biens comme des vêtements sur les marchés et les femmes qui géraient des kiosques étaient sur le point de devoir fermer boutique. Caritas Slovaquie a lancé en juin le programme de microfinancement des « Mères du marché », avec 20 femmes tout d’abord. Elles ont reçu de la formation dans le domaine des affaires, afin de suppléer l’expérience pratique qu’elles avaient déjà acquise, et une subvention unique de 500 $. Trente autres femmes ont commencé la formation en octobre. L’une d’entre elles, [...]

juillet 7, 2011

Le courage d’une veuve dans le tremblement de terre en Haïti

Par |7 juillet 2011|

La fragilité d’Haïti, le pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental, était manifeste. La terre a tremblé et les maisons, les écoles et les hôpitaux instables se sont écroulés. Le séisme a fait plus de 230 000 morts et plus de trois millions de sinistrés, dans la capitale infestée de taudis, Port-au- Prince, dans les villes voisines comme Jacmel et Léogâne, et ailleurs. Le 12 janvier a infligé l’une des plus grandes catastrophes de notre époque au peuple haïtien. Grâce à sa présence de longue date, Caritas a été en mesure de répondre sans tarder à la situation d’urgence. Caritas Haïti possède un réseau national bien enraciné, avec 10 bureaux répartis dans les diocèses du pays. D’autres membres de Caritas comme Catholic Relief Ser vices des États-Unis et Caritas Suisse sont bien établis en Haïti. De l’autre côté de la frontière, Caritas République dominicaine a aidé à mettre sur pied [...]

Choléra dans les camps en Haïti

Par |7 juillet 2011|

Grâce à son expérience humanitaire, Caritas était en mesure de reconnaître que les camps surpeuplés, avec de l’eau potable limitée et les conditions d’assainissement inadéquates, étaient la combinaison par faite pour une autre catastrophe : une éclosion de choléra. Caritas avait commencé à distribuer du savon et à construire des tubes verticaux et des latrines aussitôt que possible après le tremblement de terre. « Pour certaines personnes, c’était la première fois qu’elles avaient un accès adéquat à l’eau », affirme Yves-Marie Almazor de Catholic Relief Services (CRS). Mais cela n’a pas suffi à désamorcer la bombe à retardement du choléra qui a éclaté en octobre. Avant qu’il ait été maîtrisé, 100 000 Haïtiens avaient été malades et 2 300 en étaient morts. Encore une fois, la longue expérience sur le terrain de Caritas lui a permis d’agir sans délai. Dans les 48 premières heures de l’éclosion, Caritas Haïti aux Gonaïves [...]

Solutions à long terme en Haïti

Par |7 juillet 2011|

Il y a une réponse à long terme pour réduire la pauvreté : aider les gens à accroître la résilience de leurs activités de subsistance. Secours Catholique, la Caritas nationale française, a collaboré avec la population locale pour améliorer la production alimentaire, en soutenant les plus vulnérables avec des rations alimentaires, afin qu’ils ne soient pas acculés à manger leurs réser ves de semences. Grâce à des programmes « Vivres contre travail » aux Cayes dans le sud d’Haïti, Secours Catholique a aidé les communautés à construire des digues contre les inondations. Maintenant, les phénomènes climatiques extrêmes n’emporteront plus leurs récoltes, comme ils l’ont fait dans les années précédentes. Une autre priorité dans la reconstruction de maisons a été un avenir viable et plus sûr. « Les choses ont bien changé. Aujourd’hui, lorsque nous construisons, nous faisons beaucoup plus attention », précise Lucien Wilner, un charpentier qualifié et employé par [...]

décembre 21, 2010

  • Permalink Gallery

    Santé – mettre l’accent sur les « soins » dans la santé

Santé – mettre l’accent sur les « soins » dans la santé

Par |21 décembre 2010|

Caritas Allemagne, Dr Joost Butenop — conseiller en santé Dès les premières heures suivant le tremblement de terre en Haïti, Caritas était auprès des personnes les plus touchées et nous avons réussi à sauver des vies et à atténuer les souffrances dans la mesure de nos moyens. Nos centres médico-sociaux ont toujours fait bien plus que simplement distribuer des médicaments. Les gens venaient chercher réconfort et soutien. Tenir une main ou étreindre un patient était tout aussi important sur le plan de la survie que d’administrer des antibiotiques aux enfants atteints de pneumonie. La plupart de nos consultations dans les premiers mois étaient à caractère « psychosocial », plutôt que médical du fait nous avons aidé la population à composer avec les répercussions affectives du tremblement de terre. Même avant que le tremblement de terre ait frappé, le système de santé dans les secteurs touchés par le séisme était [...]

Éducation – nourriture intellectuelle

Par |21 décembre 2010|

De nombreux enfants sont morts ou restés captifs sous les décombres de leur école l’après-midi du tremblement de terre d’Haïti. La proportion d’écoles endommagées ou détruites est estimée à 90 pour cent à Port-au-Prince. En tout, près de 2 millions d’enfants ont été privés d’accès à l’éducation. Même avant le séisme, les taux d’alphabétisation étaient peu élevés en Haïti comparé aux normes mondiales. Les autorités haïtiennes ont demandé aux organisations d’aide humanitaire d’accorder la priorité au retour des enfants à l’école dans les meilleurs délais. Développement et Paix (le membre canadien du réseau Caritas) a répondu rapidement à l’appel en prêtant main-forte à plusieurs communautés religieuses qui dirigent des écoles et en investissant dans la reconstruction d’établissements d’enseignement et dans la formation. « Après un événement aussi traumatisant, l’école peut avoir une influence très stabilisatrice sur les enfants en redonnant à leur vie une certaine normalité. Le désir d’accueillir de nouveau les [...]

Éducation – une base solide dans un contexte incertain

Par |21 décembre 2010|

Caritas République tchèque Saint Louis Wilner s’estime heureux que son épouse et ses enfants soient vivants. Il a perdu des membres de sa famille dans le tremblement de terre, de même que sa maison et ses biens. L’entreprise de son épouse est disparue et il a perdu son travail à cause de la catastrophe. L’année n’a pas été facile. Il amène sa fille de 3 ans, Julie, à l’école, un modeste élément de normalité dans une période d’incertitude et de difficultés. La pépinière Dominic Savio située à Sibert, Port-au-Prince, s’est effondrée dans le tremblement de terre. Caritas République tchèque, de concert avec les Missionnaires oblats de Marie Immaculée, a participé à sa reconstruction. Ils ont également distribué aux enfants des uniformes et des fournitures scolaires de base, de même que des activités d’apprentissage. M. Wilner a pu survivre grâce au travail occasionnel depuis qu’il a perdu son emploi. Caritas République tchèque l’a [...]
  • drmortel
    Permalink Gallery

    Une année en Haïti pour une organisation membre de Caritas

Une année en Haïti pour une organisation membre de Caritas

Par |21 décembre 2010|

Catholic Relief Services (CRS – un membre américain de Caritas) était présent en Haïti 55 ans avant le tremblement de terre. Le 12 janvier, CRS avait environ 300 personnes sur le terrain, réparties dans divers programmes. Voici un aperçu de l’année écoulée : 12 janvier : Quand le tremblement de terre frappe durant l’après-midi, de nombreuses personnes sont au travail et les enfants sont à l’école. Mary Lineberger, qui était en Haïti pour CRS, raconte : « Tout autour de nous, nous avons entendu des cris et le fracas des immeubles en train de s’écrouler. Les bâtiments ont continué de s’effondrer pendant des heures. Nous sommes restés dans l’immeuble d’habitation et nous avons tout de suite tiré les matelas à l’extérieur, sachant que nous passerions plusieurs nuits en plein air. » 14 janvier : Le personnel en République dominicaine, pays voisin, confectionne 10 000 paniers de nourriture et d’eau, chacun des [...]
  • Permalink Gallery

    Offrir aux enfants dans les camps un endroit où jouer et s’épanouir en toute sécurité

Offrir aux enfants dans les camps un endroit où jouer et s’épanouir en toute sécurité

Par |21 décembre 2010|

Trócaire Plus d’un million de victimes du séisme en Haïti vivent toujours dans des camps. Bon nombre d’entre elles sont des enfants, car dans ce pays, 4 personnes sur 10 sont âgées de moins de 14 ans. Dans les camps, la vie quotidienne se caractérise par des conditions de vie difficiles et un avenir incertain. Trócaire, l’organisation membre de Caritas en Irlande, fournit à ces enfants un lieu où ils peuvent jouer, apprendre et surmonter les souvenirs traumatisants de la catastrophe, en toute sécurité. Christine, six ans, connaît bien le centre aménagé au camp du Club de Pétionville à Port-au-Prince. Elle-même et sa petite sœur ont été parmi les premiers enfants à être accueillis au centre, lors de son ouverture peu après le tremblement de terre. « À son arrivée, Christine était très stressée, dit Armelle Joseph, une conseillère locale du centre. Elle pleurait sans arrêt et refusait de [...]
  • Permalink Gallery

    Caritas fournit de l’aide à long terme pour reconstruire Haïti

Caritas fournit de l’aide à long terme pour reconstruire Haïti

Par |20 décembre 2010|

Près d’un an après le tremblement de terre, les programmes de secours d’urgence et de reconstruction de Caritas en Haïti sont bien établis dans l’ensemble du pays. Caritas investira plus de 217 millions de dollars en Haïti sur une période d’un an qui a commencé en mai 2010. Cette aide couvrira d’autres besoins d’urgence dus entre autres aux ouragans, aux inondations ou à l’épidémie de choléra, comme la distribution de trousses d’hygiène et d’aide alimentaire, mais aussi des projets d’infrastructure et de construction de logements, et des programmes d’éducation, d’activités rémunératrices, de distribution de l’eau, d’assainissement, de renforcement des capacités et de santé. Ces fonds s’ajoutent aux quelque 14 millions de dollars qui ont été consacrés à des initiatives de secours d’urgence et aux premiers programmes de relèvement dans les trois premiers mois suivant la catastrophe. Comme plus d’un million de personnes vivent toujours dans des camps, l’hébergement demeure un axe prioritaire du [...]

Faites un don