août 29, 2010

  • Permalink Gallery

    Caritas soutient des aides à domicile polonaises travaillant en Allemagne

Caritas soutient des aides à domicile polonaises travaillant en Allemagne

Par |29 août 2010|

Les premières aides à domicile soutenues par Caritas dans un projet germano-polonais ont commencé leur travail en Allemagne. La coopération entre Caritas Allemagne et Caritas Pologne a été mise en place pour aider des assistantes à domicile polonaises à venir travailler auprès de personnes âgées en Allemagne dans des conditions favorables aux deux parties.

septembre 26, 2009

La campagne Promouvouns ensamble la justice climatique

Par |26 septembre 2009|

Caritas revendique la justice pour les pauvres des pays en développement, qui sont le plus touchés par les effets nocifs des changements climatiques alors qu’ils ont le moins contribué à son déclenchement. Caritas a lancé la campagne “Promouvouns ensamble la justice climatique” à la fin de l’année 2008, à l’occasion de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, organisée à Poznan, en Pologne. Les pays industrialisés ont produit 70 % du dioxyde de carbone émis depuis le début de l’ère industrielle. Les pays en développement sont les moins bien armés pour s’adapter et sont les plus vulnérables face aux bouleversements météorologiques, aux tempêtes catastrophiques et aux autres effets des changements climatiques. Rassemblés dans la campagne “Promouvouns ensamble la justice climatique”, des centaines de milliers de catholiques exhortent leurs gouvernements à négocier un accord socialement juste sur le climat pour l’après 2012. Les participants à la campagne sont invités à signer une pétition [...]

A Poznan et En Inde

Par |26 septembre 2009|

A Poznan La campagne “Promouvouns ensamble la justice climatique” a été lancée le 7 décembre à Poznan. “Les habitants des pays tels que le Bangladesh sont entièrement tributaires du climat”, a souligné l’évêque Theotonius Gomes C.S.C, évêque de Dhaka et Président de Caritas Bangladesh, lors du lancement. “Notre agriculture, au demeurant toute notre culture, est fondée sur l’eau des pluies et des rivières. La désorganisation des saisons des pluies, l’aggravation des tempêtes et l’allongement des périodes de sécheresse nous coûtent des vies et compromettent nos moyens d’existence”, a-t-il expliqué. “Nous avons observé une augmentation rapide des besoins en secours. Ces 10 prochaines années, il y aura 200 millions de réfugiés climatiques, dont 25 %, soit 50 millions de personnes, pourraient être originaires du Bangladesh”. Une messe a été célébrée en l’église Fara, dans le centre du vieux marché. Des enfants de la paroisse locale ont apporté des offrandes sur l’autel, notamment une plante, [...]

Faites un don