November 27, 2012

  • apron
    Permalink Gallery

    Travailleurs domestiques/ Convention OIT/ Campagne pour la ratification

Travailleurs domestiques/ Convention OIT/ Campagne pour la ratification

Par |27 November 2012|

A travers le monde, des personnes vulnérables - en particulier des femmes - qui partent à l’étranger pour travailler comme domestiques sont exploitées. Ne bénéficiant d’aucune protection juridique, les employées de maison subissent des abus, comme les mauvais traitements, le non-paiement des salaires ou d’autres. Caritas Internationalis a participé à la campagne de plaidoyer internationale pour l’adoption d’une Convention de l’OIT régissant le travail domestique. La Convention (n° 189), assortie d’une recommandation (n° 201), a été adoptée le 16 juin 2011 lors de la Conférence internationale du Travail à Genève, ce qui a représenté une percée importante et la reconnaissance du travail domestique comme travail à part entière. Caritas prépare actuellement un guide de plaidoyer pour promouvoir la ratification de la Convention n° 189. Pour que les dispositions de la Convention entrent en vigueur, celle-ci devra être ratifiée par le plus grand nombre possible de pays dans le monde. Elle contient [...]

June 18, 2012

  • A truck picks up passengers along the road in Southwestern Niger. Credit: Commons
    Permalink Gallery

    Questions et réponses avec Sœur Laurence Huard de Caritas Algérie

Questions et réponses avec Sœur Laurence Huard de Caritas Algérie

Par |18 June 2012|

Il s’agit de la migration subsaharienne ; nous ne sommes pas sur les routes des « harragas », celles des jeunes algériens qui partent pour l’europe. C’est un sujet trop sensible que les autorités locales ne voudraient pas nous voir approcher de leurs problèmes.

April 27, 2012

Au Népal, sur le chemin du mensonge

Par |27 April 2012|

Caritas s’efforce d’offrir des solutions de rechange aux personnes à risque en accordant des prêts à court terme à des femmes pauvres.
  • NepalSoldOutMigrationHeader
    Permalink Gallery

    Vendues: La migration et le trafique d’êtres humains au Népal

Vendues: La migration et le trafique d’êtres humains au Népal

Par |27 April 2012|

Dans les taudis de l'Asie ou les villages appauvris, les femmes et les adolescentes seront attentives lorsqu’un étranger bien habillé leur offre un travail. Au Népal, un pays pauvre à la frontière nord-est de l'Inde, des milliers de jeunes femmes quittent leurs maisons à la recherche de travail à l'étranger. Parfois les emplois offerts sont légitimes - les femmes gagnent de l'argent et aident leurs familles. Mais parfois elles sont vendues par des trafiquants d’êtres humains et forcées de travailler gratuitement . Dans les pires cas, elles sont battues ou forcées à se prostituer. Cliquez sur la photo pour voir une présentation audiovisuelle du problème et découvrir ce que Caritas fait pour aider ces femmes et ces jeunes filles.

March 16, 2012

  • caritasmexicophoto1
    Permalink Gallery

    Caritas au Mexique: Aux côtés des migrants, otages de la violence

Caritas au Mexique: Aux côtés des migrants, otages de la violence

Par |16 March 2012|

Les groupes criminels ne sont pas les seuls dangers auxquels doivent faire face les migrants. Les forces de sécurité privées en charge de la protection des trains et des marchandises, et certains représentants de l’État (policiers fédéraux, agents de migration) participent aussi à l’exploitation de la vulnérabilité des migrants.
  • Permalink Gallery

    À bord des trains vers les États-Unis, les migrants ne sont pas seuls

À bord des trains vers les États-Unis, les migrants ne sont pas seuls

Par |16 March 2012|

Ici, les migrants d’Amérique centrale sont considérés comme des membres de la famille. Depuis 15 ans que les Patronas sont à leur service, elles ont dû s’adapter à l’évolution de leurs besoins et affronter toutes sortes de situations.

Les trains de la terreur

Par |16 March 2012|

Les trains sont le principal moyen de transport utilisé par les migrants d’Amérique centrale pour traverser le Mexique et rejoindre la frontière avec les États-Unis. Mais grimper sur leurs toits ou se percher entre deux wagons est une entreprise périlleuse.

Le visage feminin de la migration

Par |7 March 2012|

Quand des femmes pauvres décident de quitter leur pays pour aller travailler à l'étranger, elles sont souvent victimes de tromperies ou de mauvais traitements. Elles risquent d’être exploitées par les passeurs et les trafiquants d'êtres humains, qui les forcent à travailler sans rémunération comme prostituées ou mendiantes. Les femmes qui deviennent des travailleuses domestiques sont parfois battues, surchargées de travail, ou ne sont pas rémunérées. Beaucoup de femmes laissent leur famille au pays d’origine pour aller s’occuper d’autres personnes, ce qui rend leurs enfants vulnérables. ‘Le visage féminin de la migration’, un document de base de Caritas Internationalis, décrit les problèmes que rencontrent les femmes migrantes. Explorez cette page pour en savoir plus: lisez le document, découvrez l’histoire de quatre femmes, et jouez à notre jeu interactif ‘Suivez la femme migrante’ pour voir quels sont les choix que vous feriez si vous étiez une femme pauvre qui part à [...]

February 27, 2012

  • Permalink Gallery

    Au Mexique, les migrants prennent tous les risques pour atteindre la frontière avec les Etats-Unis

Au Mexique, les migrants prennent tous les risques pour atteindre la frontière avec les Etats-Unis

Par |27 February 2012|

Le trafic d’êtres humains est un business en plein essor, selon l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, dont les profits se comptent en milliards (plus de 32 milliards de dollars en 2005).

September 15, 2011

Il est temps de libérer Rizana Nafeek

Par |15 September 2011|

Les activistes espèrent que le calvaire de Nafeek Rizana, l’employée de maison sri-lankaise condamnée à mort, se terminera bientôt par sa libération d'une prison saoudienne et son retour à la maison. En 2007, Rizana Nafeek a été condamnée à la décapitation pour avoir étranglé, en 2005, un nourrisson dont elle s'occupait en tant que nourrice. Rizana était elle-même mineure quand la tragédie a eu lieu. Elle continue d’affirmer que le décès a été causé accidentellement par ses efforts de personne inexpérimentée de sauver le bébé de l’étouffement. Le mois dernier, le Prince Sattam, gouverneur adjoint de la région de Riyad, a informé les responsables sri-lankais qu’un comité de réconciliation est actuellement en négociation avec les parents pour régler l'affaire soit par une grâce soit par le versement d’«argent taché de sang». Le gouvernement sri-lankais est prêt à payer. Dernièrement, le père George Sigamoney, directeur national de Caritas Sri Lanka, a rendu visite [...]

July 11, 2011

  • Permalink Gallery

    Quand le rêve est brisé: la migration de l’Amérique latine aux États-Unis

Quand le rêve est brisé: la migration de l’Amérique latine aux États-Unis

Par |11 July 2011|

La maison des migrants de Caritas à Matamoros, près de la frontière américaine au Mexique, aide les migrants d’Amérique latine qui sont à la recherche du « rêve américain ». Le père Francisco Gallardo est le directeur de la maison. Il explique qu’une grande partie du travail de Caritas est d’aider les migrants qui sont déportés des États-Unis ou qui ont été maltraités pendant leur voyage de migration. Les gens quittent leur maison à la recherche du « rêve américain » mais leur voyage se termine souvent ici où ils nous demandent l’hébergement, des vêtements et de l’aide. Beaucoup arrivent complètement épuisés. Certains ont été kidnappés et arrivent chez nous effrayés. Ils ont été torturés, maltraités et sont dans un état pitoyable. La plupart de ceux qui viennent nous trouver sont des hommes. Il y a peu de femmes et d’enfants. Parfois, certains viennent avec des enfants mais ils ne peuvent pas [...]

Le visage féminin de la migration

Par |7 July 2011|

Une religieuse* de Caritas Sri Lanka recherche les travailleuses migrantes qui sont rentrées chez elles maltraitées et traumatisées, leur rêve de constituer un bas de laine pour leur famille brisé. L’histoire de Chandrangani Gunathilaka est l’une des pires que la religieuse ait entendue. Chandrangani est allée travailler comme domestique au Koweït en janvier 2010, après avoir payé plus de 200 $ à des agents, mais elle est rapidement tombée malade, car ses employeurs la privaient de nourriture. Ses agents lui ont frappé la tête contre un mur et se sont tenus debout sur sa poitrine quand elle a demandé un autre emploi. Crachant du sang, Chandrangani a réussi à se rendre à l’ambassade sri-lankaise. « Il y avait beaucoup de gens qui souffraient là-bas, dit-elle. Certains étaient brûlés. Beaucoup avaient été battus. » Chandrangani s’est retrouvée dans un fauteuil roulant. La religieuse, qui a mis en place des programmes de migration sans [...]

April 8, 2011

  • caritas-tent-at-the-camp
    Permalink Gallery

    Les migrants coincés dans les camps aux frontières libyennes attendent avec impatience de rentrer chez eux

Les migrants coincés dans les camps aux frontières libyennes attendent avec impatience de rentrer chez eux

Par |8 April 2011|

Les travailleurs migrants du Bangladesh vivaient en Libye depuis un bon moment. Certains depuis quelques années. La plupart étaient employés sur des chantiers de construction, à Tripoli mais aussi à Brak, Misurata, Nalut.

September 8, 2010

Le jour de l’indépendance au Brésil

Par |8 September 2010|

Par Angela Page Le Brésil commémore le Jour de l’Indépendance le 7 septembre. C’est une fête nationale, un jour de célébration. Pour un grand nombre de Brésiliens, la situation n’a pas beaucoup changé depuis l’époque coloniale. Quelques propriétaires fonciers possèdent encore des fermes ayant la taille d’un petit pays et continuent d’exercer un grand pouvoir. “Avec des propriétés aussi énormes, il est difficile de les contrôler ”, affirme Jose Francisco de Caritas Brésil. C’est pourquoi il a passé la semaine à promouvoir la campagne ‘Limitons la propriété foncière’. Faits relatifs à la justice foncière au Brésil On estime à 25 000 le nombre des personnes qui vivent en conditions d’esclavage dans les grandes fermes brésiliennes. “Des surfaces aussi énormes sont difficiles à contrôler, les personnes peuvent aller dans ces terres et faire ce qui leur plaît” explique Jose. “Limiter la propriété foncière aidera aussi à éviter que des personnes aillent couper ou brûler [...]

August 29, 2010

Droits des migrants:

Par |29 August 2010|

• La priorité doit être donnée aux politiques économiques et sociales qui promeuvent le développement dans les pays les plus pauvres afin que leurs habitants ne soient pas obligés de migrer. • Les politiques limitant la migration ne sont pas la réponse. Des perspectives de travail plus nombreuses dans les pays d’origine inciteraient davantage les habitants à ne pas migrer. • Une meilleure réglementation du marché du travail contribuerait à prévenir l’exploitation. Caritas demande instamment aux gouvernements et aux sociétés de garantir des conditions de travail décentes. À la conférence de l’Initiative mondiale de lutte contre la traite des êtres humains, en février, Caritas a exhorté les dirigeants de ce monde à honorer leur engagement de lutter contre la pauvreté et d’atteindre les Objectifs de développement du Millénaire. Les promesses non tenues génèrent le désespoir et l’injustice, qui font le lit de la traite et de l’esclavage. À la réunion de COATNET [...]

Faites un don