Caritas et le changement climatique

Caritas et le changement climatique
Les pays les plus pauvres du monde sont frappés durement, et d’une façon disproportionnée, par les phénomènes météorologiques extrêmes provoqués par le changement climatique. Leurs populations deviennent encore plus démunies. C’est une situation très injuste.

Caritas travaille au niveau local pour aider les gens à se préparer et à s’adapter à ce qui arrive. Ils doivent se protéger davantage des fortes pluies et des inondations, planter des semences résistantes à la sécheresse, et les agriculteurs doivent se former aux meilleures techniques agricoles qui existent. Caritas donne également aux agriculteurs des poêles économes en énergie pour utiliser moins de bois, et réduire les émissions de carbone. Cela les aide à développer et diversifier leurs ressources économiques et à les protéger en cas de crises plus fréquentes.

Caritas milite également au nom de ceux qui sont le plus durement touchés par le changement climatique, demandant que les pays pauvres reçoivent une aide financière et technique. Caritas fait pression aux réunions internationales de haut niveau pour demander un plus grand investissement dans la prévention des catastrophes naturelles, et pour une protection adéquate des personnes obligées de migrer à cause du changement climatique.

les nouvelles de Caritas sur le Changement climatique

  • Grandir avec la faim au Malawi

Grandir avec la faim au Malawi

  • 9 avril 2014

Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Le problème était de produire la nourriture. Ma famille a des terres. Mes parents allaient aux champs pour les cultiver. Ils essayaient de faire pousser du maïs, des haricots, du sorgho, du niébé. Mais à cause de la culture intensive, le sol était pauvre.