Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Caritas et l’épidémie de grippe

Caritas et l’épidémie de grippe
Au 20ème siècle, trois épidémies de grippe ont entraîné la mort de millions de personnes. Le monde en attend une autre – mais personne ne sait quand ni à quel point elle sera grave. Caritas a peur que les plus démunis souffriront d’une façon disproportionnée parce qu’ils souffrent de malnutrition ou qu’ils ont moins accès à de bons soins médicaux. Ils peuvent également avoir des problèmes de santé, comme par exemple être atteints du VIH ou de la tuberculose.

Une épidémie de grippe commence quand un nouveau virus – qui est sensiblement différent d’autres souches – apparaît et se propage rapidement. Caritas sait que très peu de personnes seront immunisées et qu’on s’attend à ce que la moitié de la population d’un pays soit malade. Le taux de mortalité sera élevé. Caritas travaille aux côtés des gouvernements et des organisations internationales comme l’Organisation mondiale de la santé pour prévoir une ligne de conduite.

Le soutien actif des communautés sera vital pour que même le meilleur des projets réussisse. Les communautés religieuses – comme l’Église catholique– seront une ressource publique précieuse. On leur demandera leur aide, et leurs congrégations distribueront des informations, des médicamentes, et du réconfort.

Avec une présence dans plus de 160 pays, Caritas aura un rôle important à jouer en cas d’une nouvelle épidémie de grippe.

Les nouvelles de Caritas sur l’épidémie de grippe

  • Caritas – la grippe pandémique

Caritas – la grippe pandémique

  • 3 septembre 2009
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a passé le niveau d'alerte à la pandémie de grippe porcine à la phase 5.