Des femmes quittent leur foyer pour fuir la pauvreté et l’oppression. Seules, elles se rendent dans de nouvelles villes ou de nouveaux pays à la recherche de meilleures opportunités.

Dans certains cas, leur périple est couronné de succès, mais souvent, ces femmes encourent d’importants risques. Ceci est le visage féminin de la migration.

Des représentants de Caritas discuteront du visage féminin de la migration au cours d’une conférence à Saly, au Sénégal, du 30 novembre au 2 décembre 2010.

Nouveautés

  • 1/12/10 - “Change for female migrants: Centering on human security and human development”: discours programme par Merlie “Milet” B. Mendoza
  • 1/12/10 - Allocution de bienvenue de Lesley-Anne Knight Secrétaire générale, Caritas Internationalis
  • 30/11/10 - Lire des articles personnels sur caritas blog
  • 22/11/10 - Les migrantes souvent victimes d’exploitations, d’abus et d’insécurité
  • 5/11/10 - En déplacement avec Caritas Sénégal
  • 4/11/10 - La mondialisation de la migration : Interview de Catherine de Wenden, chercheuse au Centre d’études et de recherches internationales (CERI) à Paris
  • 27/10/10 - Conférence sur la migration : Interview de Martina Liebsch, Directrice des actions et des plaidoyers internationaux chez Caritas Internationalis

Buts de la conférence:

Comprendre en profondeur la question de la féminisation de la migration en examinant la participation croissante des femmes aux flux migratoires, les nouvelles possibilités qui s’offrent aux femmes en vue de leur développement humain et de celui de leur famille, et les défis auxquels elles sont confrontées au cours du processus migratoire.

Mettre en évidence les avantages de la migration féminine et identifier les défis et les lacunes des politiques.

Prendre conscience de l’expérience vécue au niveau mondial et par Caritas dans le cadre de l’aide aux migrantes et de leur autonomisation, surtout quand leurs droits sont violés, en partageant les compétences du réseau Caritas et d’autres ONG.

Elaborer un document de synthèse demandant d’apporter les changements nécessaires aux politiques migratoires afin que les besoins des femmes soient pris en compte.